Louis Rossi chez Tasca en 2015, sur une Mistral



Après la tentative de création d’équipe manquée en Moto2 pour l’an prochain, Louis Rossi n’avait plus beaucoup de temps pour se retourner et trouver un guidon pour rester en Grand-Prix. C’est désormais chose faite, et encore une fois, le Sarthois s’illustre par la nature de la solution qu’il a mise sur pied. Pour la saison 2015, Louis Rossi a mis sur pied un accord tripartite dont il est plutôt fier.

Dans le monde de la compétition, il vaut mieux ne pas être superstitieux. Prévue pour être officialisée entre le warm up et les courses du GP d’Aragon, l’annonce de l’accord entre Louis Rossi et l’équipe Tasca a finalement succombé aux affres de la météo ibérique. Pour autant, le Français se montrait tout de même soulagé d’avoir trouvé une équipe et un guidon pour l’année prochaine.

L’accord signé par Enrico Tasca, Stefano Bedon, les 2 représentants de l’équipe italienne, et Louis Rossi est assez original. Habituellement, un pilote amène un budget à une équipe et, s’il a une influence suffisante (financière ou sportive), il peut – au mieux – donner son avis sur le choix de la machine. Or, dans le cas qui nous intéresse, le Français s’installera chez Tasca en amenant purement et simplement sa moto dans ses bagages, en l’occurrence une Mistral 610 évidemment fabriquée dans les ateliers de Tech3.

Dans un contexte particulier où 90% du plateau fait des pieds et des mains pour rouler sur un châssis Kalex en 2015, Louis Rossi fait le chemin inverse. 25ème du championnat Moto2 avec un total de 13 points, le pilote de l’équipe SAG préfère participer au développement d’une Mistral plutôt que de faire partie du contingent pléthorique des pilotes Kalex. « Ce serait injuste de dire que Kalex ne s’occupe pas de nous actuellement, car il y a toujours quelqu’un avec nous dans le box pour nous donner les orientations technique concernant les réglages» précise le Français, avant d’ajouter : « Ce que j’aime avant tout, c’est aventure humaine. C’est en travaillant avec Tech3 en 2012 que je me suis le plus épanoui, même si cela ne s’est pas traduit par de bons résultats ».

Au Qatar, en 2015, le fabriquant Tech3 verra donc une de ses Mistral 610 courir sous des couleurs qui ne sont pas celles de l’équipe installée à Bormes-lès-Mimosa. Interrogé il y a quelques semaines sur cette idée, Hervé Poncharal, le patron de l’équipe Française, n’y voyait que des points positifs : « Lorsque Louis m’a exposé son idée, je lui ai immédiatement donné mon accord ».

En toute logique, cela devrait permettre à Guy Coulon, le concepteur du châssis Mistral, de récolter davantage de données avec un supplémentaire qui viendra s’ajouter aux 2 pilotes de l’équipe Tech3 elle-même, et aux 2 pilotes qui roulent en championnat d’Espagne (Alan Techer et Xavi Vierge) même si les machines du CEV roulent en Michelin et non pas en Dunlop, manufacturier unique de la Moto2 en GP. Remarque supplémentaire de la part d’Hervé Poncharal : «Louis roule cette saison sur une Kalex, qui reste le châssis de référence, il aura des points de comparaisons qui seront forcément très intéressants pour nous, de la même manière que lorsque Marcel Schrotter a intégré notre équipe ».

Tout en lui permettant de poursuivre sa carrière en Grand-Prix, cette solution revêt également le grand avantage pour Louis Rossi de le rapprocher du projet qu’il avait monté en compagnie d’Alexis Masbou et qui avait été retoqué. L’idée de base des 2 tricolores était de monter leur propre équipe en profitant d’un accord avec Tech3 pour rouler sur des Mistral. Au final, Louis Rossi roulera pour le compte de l’équipe Tasca mais le montage technique ressemble de très près à ce qui avait été imaginé il y a quelques mois.

Par effet de ricochet, la solution trouvée par Rossi pour 2015 pourrait donc être une sorte de galop d’essai pour franchir le pas en 2016. A moins que d’ici-là, le vainqueur du Grand-Prix de France 2012 ne trouve une solution encore plus inédite…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de