Marcel Schrotter poursuit avec Tech3 en Moto2

Hervé Poncharal n’a pas caché, depuis le début de la saison, la satisfaction qui est la sienne concernant les 2 pilotes qui représentent l’équipe Tech3 en Moto2 cette saison. Alors que rien n’est décidé concernant Ricard Cardus, Marcel Schrotter a annoncé à nos confrères de Speedweek.com que son contrat était prolongé pour 2015. Si cette annonce n’est pas une surprise, un regard en coulisse (avec la complicité du boss de l’équipe) peut tout de même prêter à sourire, surtout à une époque où un contrat signé n’est plus synonyme d’assurance de quoi que ce soit…

« La poursuite de notre collaboration avec Marcel était naturelle et évidente », avec ces mots, Hervé Poncharal nous confirmait il y a quelques heures que Marcel Schrotter resterait dans l’effectif de son équipe la saison prochaine. Ce qui est plus original, et à vrai dire assez sympathique compte-tenu du peu de cas que font certains patrons d’écuries vis-à-vis de leur propre signature au bas d’un document formel, c’est que le contrat liant Tech3 et Schrotter n’est toujours pas revenu sur le bureau du patron de Tech3. « C’est juste un détail car le contrat doit passer par le manager de Marcel avant de nous être retourné signé, mais je l’attends encore ! » précisé Hervé Poncharal.

Autrement dit, sauf si l’entourage de Schrotter modifie ledit contrat, c’est une affaire entendue. Marcel a même envoyé un message à son staff technique en leur confiant sa joie de continuer à travailler avec eux… On est finalement assez loin du protocole habituel qui laisse à l’équipe le soin d’annoncer ce genre de nouvelle mais vrai dire, ce petit ‘écart’ est plutôt rafraîchissant dans le contexte actuel. Il faut sans doute y voir l’enthousiasme d’un jeune homme de 21 ans qui – pour une fois – se laisse aller et rompt avec la célèbre rigueur allemande.

Il faut dire que Schrotter est devenu en 2014 le baromètre de Tech3. Travailleur, toujours d’humeur égale, l’Allemand est à moins de 10 points au championnat de Luis Salom, 8ème du championnat, et qui évolue sur une Kalex préparée par le team Pons, l’une des équipes de référence du plateau Moto2. En toute logique, le conserver était la priorité de l’équipe Française. Maintenant que ce point est réglé, Tech3 peut se laisser quelques GP pour prendre une décision concernant le 2ème pilote.

Ricard Cardus est toujours sur les rangs. Au travers des propos d’Hervé Poncharal, on devine une réelle affection du patron envers le pilote espagnol : « Ricky, c’est un peu notre lapin ‘Duracell’… Il y va toujours à fond, mais ça paye pas toujours ! ». Aux côtés de celui de Cardus, figurent 3 ou 4 autres noms susceptibles de poser leurs valises à Bormes-lès-Mimosa dans les prochaines semaines, mais pour l’instant, ils restent secret… A l’image du fameux lapin utilisé pour faire l’apologie d’une grande marque de piles précitée dans cet article, le suspens concernant le 2ème pilote pourrait donc lui aussi, durer « vraiment plus longtemps ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store

Facebook