Le retour aux sources d'un Cristain Gabbarini qui sera le guide de Jack Miller

Cristian Gabbarini est un nom moins connu que les pilotes qui peuplent les grilles de départ des Gands Prix. Mais c’est pourtant un homme recherché pour ses compétences dans le paddock. Un précieux élément qui a forgé sa réputation dans un travail de l’ombre qui n’en est pas moins essentiel, soit celui de chef-mécanicien. Il a fait ses premières armes au sein du team LCR en 2003, s’est occupé de Casey Stoner tant chez Ducati que chez Honda, marqua avec laquelle il est resté pour faire une saison avec Marc Marquez et se charger du suivi de la RCV1000R cette saison. En 2015, il chapeautera le diamant brut Jack Miller qui va intégrer l’écurie de Lucio Cecchinello. Comme un retour aux sources.

Cristian Gabbarini était pourtant très convoité et notamment par un Scott Redding qui voulait ardemment s’attacher ses services. Mais le HRC ne l’a pas lâché et il encadrera le jeune Australien de 19 ans qui fera le bond du Moto3 au MotoGP pour une puissante RC213V-RS. Cinq ans seulement après avoir débuté la compétition.

Il va donc y avoir du travail. Mais l’intéressé sait gérer le facteur humain et connaît par le biais d’un Casey Stoner le caractère brut de fonderie des Australiens. Et puis, ce team LCR n’est pas plus une inconnue pour lui : « Cristian a une très bonne connaissance du MotoGP et ses expériences tant avec Ducati qu’avec Honda parlent pour lui » commentent d’ailleurs le patron Cecchinello. « Je suis d’ailleurs fier que ce soit LCR qui l’ait amené dans le paddock. En plus d’être un excellent ingénieur, il sait gérer les jeunes pilote qui débordent toujours d’enthousiasme. Cristian sait rester calme et ce qu’il a déjà vécu avec Casey e permet de penser qu’il en sera de même avec Jack. »

La renommée de Cristian Gabbarini est telle qu’il a été approché par Yamaha pour être aux côtés de Jorge Lorenzo au moment où le sort de Ramone Forcada n’était pas encore très clair.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motograndprix

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de