Pour Loris Baz, Honda n'a pesé aucun poids au sujet de sa taille pour le MotoGP

Loris Baz et le MotoGP c’est un peu je t’aime moi non plus. Ainsi, ce sont les sirènes des Grands Prix qui ont commencé par attirer un Français bien installé comme pilote d’usine chez Kawasaki en Superbike. Le tricolore a logiquement plongé pour se retrouver dans les profondeurs d’une polémique au sujet de sa taille. Promis à un team Aspar qui a une conception particulière de la notion de pré-contrat, on lui a fait boire la tasse au point qu’il est apparu un temps comme le naufragé du marché des transferts. Pour expliquer ce revirement, Jorge Martinez a argué du fait que Loris n’aurait jamais pu se caser sous le carénage de la future RC213V-RS. Une certitude qui aurait été acquise auprès de Honda. Ce dont doute fortement la victime de cette rocambolesque histoire.

« Je ne pense pas que le HRC ait à voir quelque chose là-dedans » a commenté celui que l’on espère au sommet ce week-end à Magny-Cours. « Je crois que c’est Aspar qui avait peur de ma taille. Et je ne pense sincèrement pas que ce soit un problème. Mais c’est ce qu’ils ont dit. Je pense pas qu’elle soit d’une quelconque gêne, y compris sur une Honda. Je ne m’en soucie guère. Ce sont les autres qui se focalisent dessus. »

Certes. Mais si le souci, plus tard, se révélait ailleurs ? L’école du Superbike a souvent été celle de l’exploit en MotoGP, mais rarement celle de la complète réussite… Là aussi, Loris répond : « ce sera un gros défi mais je pense que si vous être prêt à vous remettre totalement en question en partant de zéro, vous pouvez y arriver. Tout le monde pense qu’il vaut mieux arriver du Moto2. Mais Cal Crutchlow a fait de belles choses chez Tech3 et Ben Spies a peut être eu une mauvaise dernière saison, mais ces deux premières ont été bonnes. Ce que j’ai appris en Superbike me servira un jour mais pour le MotoGP, je repartirai de zéro. »

Une démarche que la rumeur voudrait qu’il décline sur une Yamaha Open du team Forward. Mais chat échaudé craint l’eau froide… « c’est une moto intéressante avec laquelle Aleix Espargaro fait de très belles choses. Mais il y a quatre semaine, j’avais signé quelque chose et je me suis retrouvé face à un grand vide. Alors je ne dirai rien sur le sujet. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN


 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de