Randy De Puniet a raté la GSX-RR mais peut avoir une GSX/R

Ce week-end c’est le Superbike qui tiendra la vedette de la vitesse moto. L’événement a lieu dans la Nièvre, du côté de Magny-Cours qui accueille l’avant dernier meeting de cette catégorie, un site français qui s’est assuré de la représentation du WSBK jusqu’en 2020. Pour autant, dans ses coulisses, on y parle MotoGP. Et pour cause : Loris Baz attend quel sort il lui sera réservé après sa déconvenue Aspar tandis que, récemment, c’est Eugène Laverty qui a confirmé son arrivée au sein du même team de Jorge Martinez. L’Irlandais laisse, de fait, une place chez Suzuki qui pourrait bien sceller le sort d’un autre tricolore.

Celui-ci est Randy De Puniet, actuellement sous contrat avec la marque d’Hamamatsu. Le Français a passé un an à tester celle que l’on appelle encore XRH-1 afin de préparer le retour du constructeur japonais parmi l’élite. Et il est fortement attendu pour le dernier Grand Prix de l’année à Valence en tant que concurrent invité pour une répétition générale des troupes commandées par Davide Brivio.

Oui, mais après ? Après, ce sont Aleix Espargaro et Maverick Vinales qui auront droit à la GSX-RR. Fin de l’histoire ? Sans doute pas. Suzuki a une option sur Randy De Puniet qu’il peut l’écarter au cas où il trouverait une meilleure opportunité. Ce qui n’est pas le cas. De fait, il est attendu en 2015 par un team Crescent en Superbike aux côtés d’Alex Lowes au guidon de la GSX/R en WSBK. Et ce d’autant plus que c’est Suzuki qui paierait alors son salaire.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de