Au Japon, Johann Zarco essaiera de faire aussi bien qu'en 2011

Johann Zarco et le Japon c’est une relation particulière. Déjà, sur son casque, les insignes de l’empire du soleil levant se situe à une bonne place. Mais c’est surtout depuis 2011 que les liens se sont tissés avec ce rendez-vous au calendrier des Grands Prix. Une année où le Français était monté sur la première marche du podium de la course 125.

Une consécration à valeur de soulagement après avoir collectionné six secondes places jusque là dans la catégorie. Une série qui semble se reproduire en Moto2 cette année puisque le pilote Suter Caterham sort de trois podiums consécutifs, symbole d’une rentrée réussie. De quoi commencer à se consoler d’une entame de campagne en demi-teinte, plombée par trois premiers résultats blancs. Un handicap qu’il remonte puisque le voilà sixième au classement général provisoire.

« J’ai remporté ma première et, jusque là, ma seule victoire sur le Motegi » rappelle le tricolore. « c’est un tracé assez difficile car il y a des zones de freinage très dures à aborder. Mais si l’on trouve les bons réglages, je pense que l’on pourra bien s’y comporter. J’espère pouvoir continuer sur le même rythme que celui des derniers Grands Prix. Je ferai de mon mieux pour récolter encore des points et me retrouver à la lutte pour le podium. »

Après avoir partagé le box avec l’Américain Josh Herrin, Johann Zarco fait maintenant équipe avec Ratthapark Wilairot. L’an prochain, il est attendu au sein d’un inédit team Ajo au guidon d’une Kalex. Une écurie qui était celle de ses exploits en 125. Une période décidément faste.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de