Le WSBK en guise de planche de salut pour NicoTerol … et d'autres ?

La DORNA, ce n’est plus seulement les Grands Prix. C’est aussi le mondial Superbike dans toutes ses catégories, si bien que les troupes de Carmelo Ezpeleta sont maintenant impliquées dans tout ce qui concerne le spectre de la vitesse moto au niveau international. De quoi tisser des liens entre ce qui étaient auparavant deux mondes distincts. Pour les pilotes, ce sont même des passerelles qui ont été érigées. Certains, comme Loris Baz, la franchissent vers le MotoGP avec plein d’espoir, croisant d’autres allant vers le Superbike à la recherche d’un second souffle. A l’instar de Nico Terol.

La rumeur est insistante et elle est d’autant plus audible que le team Aspar s’interroge plus fortement sur son avenir en Moto2. Or, avec Jordi Torres qui ne cache pas chercher un autre poste en vue de la saison 2015, Nico Terol en est un des membres incontournables. On rappellera, en effet, que l’Espagnol a conquis le dernier titre mondial en 125cc sous la direction d’un Jorge Martinez à qui il a toujours été fidèle. Le couple compte d’ailleurs trois victoires depuis qu’il est présent en Moto2.

Mais cette année, rien ne va. Le fond du classement est le quotidien, un forfait à cause d’une blessure à soigner n’a pas arrangé les choses et à ce stade de cette triste campagne, le pilote pointe 28ème au championnat. Une situation délicate, alors que l’intéressé n’a que 26 ans.

Pour autant, les perspectives en Grand Prix semblent boucher si bien que, pour 2015, Nico Terol pourrait bien goûter au Superbike. Le tout sur une Ducati du team Althea, soit une 1199 Panigale. Une tendance qui ne doit pas susciter la déprime puisque Alex De Angelis prendrait le chemin du même paddock, suivi par un Julian Simon également en déshérence.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Soyrce: crash.net


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de