Les pilotes moto soutiennent Jules Bianchi

Quatre jours après le grave accident de Jules Bianchi lors du GP du Japon de Formule 1, les pilotes de Grand-Prix moto s’exprimaient face à la presse en vue du GP du Japon version 2-roues. Le cas du Français a été évoqué par Marc Marquez, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo. Tous les 3 se sont montrés très affectés et en parallèle, les pilotes Français du paddock ont publié une photo pour soutenir leur compatriote dans cette épreuve. Une preuve supplémentaire que les pilotes ne font pas de différences entre ceux qui défient les lois de la physique sur 2 ou 4 roues…

Question : La Formule 1 a été frappée par un énorme accident survenu à Suzuka, impliquant le pilote français Jules Bianchi. Même si ce n’est pas la même discipline et que ce n’est pas le même circuit, que pensez-vous de cet accident ? Est-ce que cela va affecter vos performances d’une manière ou d’une autre ?

Marc Marquez : « Evidemment c’est difficile d’être confronté à ce genre de situations parce que même si ce n’est pas de la MotoGP, au final nous faisons le même sport. J’ai regardé la course et sur le moment, je crois que personne ne savait ce qui était arrivé. Plus tard, j’ai vu les images et c’est effectivement un énorme accident. Je souhaite le meilleur à Jules et à tout l’univers de la Formule 1. Mais comme à chaque fois que survient un accident de ce type, on prend conscience des limites et des risques que nous prenons en entrant sur la piste. Le plus important est de comprendre ce qu’il s’est passé, de savoir qui a commis une erreur et quelle a été cette erreur pour tenter d’améliorer le dispositif à l’avenir. Pour le moment, nous sommes impuissants, on ne peut que souhaiter le meilleur à Jules et à sa famille ».

Valentino Rossi : « C’est un sentiment très désagréable car la situation de Jules semble désespérée. Je le connais un peu car nous avons disputé une course ensemble à Madonna di Campiglio pour Ducati, nous nous étions vraiment bien amusés avec les (FIAT, NDLR) Panda, on s’était bagarrés en piste (Jules Bianchi faisant partie de la filière « Ferrari Academy », il avait participé aux évènements organisés par le cigarettier qui sponsorise Ducati et Ferrai, NDLR). C’est un bon gars, très jeune et très talentueux. D’abord, Suzuka est un circuit dangereux. Nous avons cessé d’y aller en MotoGP depuis 2003 après l’accident de Katoh (Daijiro Katoh avait chuté le 6 avril 2003 à Suzuka et avait succombé à ses blessures 2 semaines plus tard, NDLR). C’est vraiment dommage parce que je pense que c’est un des plus beaux circuits du monde, j’aime Suzuka, mais le circuit est dangereux. Je pense aussi que la malchance a joué un rôle très important dans cet accident car une grue est entrée dans l’échappatoire. Ils auraient dû arrêter la course, faire intervenir la voiture de sécurité avant de laisser pénétrer un engin aussi énorme dans l’échappatoire. Jules a vraiment joué de malchance, mais ils ont commis une erreur car c’est toujours très dangereux d’avoir un engin dans une échappatoire et l’accident est survenu à cause de ça ».

Jorge Lorenzo : « C’est un moment très triste et difficile pour les sports mécaniques et pour le sport en général. Je n’ai pas vu la course mais Suzuka peut être dangereux, surtout pour les motos mais aussi on l’a vu pour les voitures, surtout sous la pluie. Comme Valentino l’a dit, faire intervenir une dépanneuse sans la voiture de sécurité était une très mauvaise idée. Ils vont devoir améliorer leur dispositif pour le futur. Malheureusement, il est trop tard pour éviter cet accident. Tout le monde espère que Jules se remettra et nous lui adressons tout notre soutien ».

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de