Motegi, conf. de presse pré-Grand Prix : Valentino Rossi

Comme avant chaque épreuve, les acteurs du MotoGP étaient conviés à répondre aux questions de la presse avant que ne débutent les premiers essais du week-end. Présents pour cette conférence, Marc Marquez, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Aleix Espargaro, Hiroshi Aoyama et Maverick Vinales.  3ème du championnat et vainqueur à Misano, Valentino Rossi totalise 4 podium et une victoire à Motegi. L’Italien a subi une grosse chute lors de la dernière épreuve et son état de santé constitue le premier sujet de son intervention.

Valentino, tout d’abord, après votre terrible chute en Aragon, comment-allez-vous ?

Valentino Rossi : « Bien, merci je vais bien. Je me suis un peu assoupi dans la zone de dégagement mais j’étais déjà remis dès dimanche soir. Cela a été une mauvaise chute mais, par chance, j’étais revenu à 100% le lundi suivant, tout va bien ».

Vous avez gagné à Motegi, mais c’est un tracé différent des autres, pas facile à dompter ?

Valentino Rossi : « Ce n’est sans doute pas l’un des plus beaux circuits de la saison mais ce n’est pas s mal, je l’aime bien. J’ai fait quelques très belles courses ici par le passé, j’ai décroché le titre en 2008 en gagnant la course. Dans l’ensemble, j’ai toujours été assez compétitif à Motegi. C’est un tracé difficile car il faut avoir de bons réglages pour stopper la moto car il y a de gros freinages mais il est important également d’avoir de bonnes accélérations pour ressortir des épingles. L’an passé, je m’attendais à mieux mais j’ai fait une erreur alors que j’avais pris un bon départ. De toute façon, je n’étais pas assez rapide pour rester avec les 3 meilleurs. Mon objectif pour cette année sera de faire mieux, de rester aux avant-postes en espérant avoir un week-end normal car l’an passé, il y avait eu de la pluie, du brouillard, beaucoup de séances avaient été annulées. J’espère cette fois que nous aurons une météo favorable, surtout dimanche, mais aussi durant les essais ».

3 courses en 3 semaines, c’est un programme très intense pour les pilotes non ?

Valentino Rossi : « Oui, 3 courses de suite, cela constitue toujours une période critique car si vous commettez une erreur, vous risquez de la payer les 2 semaines suivantes. Mais d’un autre point de vue, ce sont 3 circuits fantastiques que j’apprécie beaucoup. C’est un moment très important dans le championnat car les machines arrivent avec tout le développement qu’on a pu leur apporter tout au long de la saison et les meilleurs pilotes sont capables d’en tirer le maximum. Cela va être intéressant pour nous car on est à la lutte pour la 2ème place du championnat avec Dani Pedrosa et aussi avec Jorge Lorenzo qui a pris 25 points en Aragon et qui est maintenant très près de nous. Tout le monde va donner tout ce qu’il pourra ».

Marc Marquez dit qu’il va attaquer durant cette course comme sur toutes les autres malgré le fait qu’il puisse décrocher le titre ici. Que feriez-vous à sa place ?

Valentino Rossi : « C’est au pilote lui-même de savoir ce qu’il veut faire. Il s’est bâti un gros avantage en début de championnat, ce qui lui donne maintenant, la possibilité de rouler à 100% à chaque course. Il prend le problème différemment de tout le monde je crois car il reste encore 4 courses, donc ce n’est pas sa dernière occasion, c’est seulement sa première balle de match. Pour moi, et pour les 3 autres pilotes aux avant-postes, notre but est de finir devant lui car on sait tous que si nous arrivons après lui dimanche, le championnat sera joué. Or nous voulons garder le championnat ouvert au moins jusqu’au week-end suivant ».

Il y a quelques mois, nous parlions de la boîte de vitesse ‘Seamless’ de la Yamaha, Jorge et vos réclamiez que son fonctionnement s’applique aussi lors des rétrogradages. Depuis Misano, Ducati a une boîte de vitesse Seamless qui fonctionne dans les 2 sens. Où en êtes-vous chez Yamaha ? Vous avez des informations à ce sujet ?

Valentino Rossi : « Oui c’est l’un des projets sur lesquels Yamaha travaille. Sincèrement, on ne sait pas encore quand nous pourrons l’essayer mais on espère ce que sera le plus tôt possible car je crois que cela peut nous aider sur les freinages. Nous avons commencé à travailler avec Yamaha sur la boite Seamless seulement la saison passée, donc de ce point de vue, nous avons un peu de retard par rapport à Honda. Mais notre boîte fonctionne parfaitement et nos ingénieurs travaillent pour que nous disposions de la nouvelle génération le plus tôt possible. Je ne pense pas que cela soit possible pour cette saison, mais j’espère ce que cela le sera pour la saison prochaine».

Vous avez 3 points de retard sur Pedrosa et 12 points d’avance sur Lorenzo. Selon vous qui est le plus dangereux pour la 2ème place du championnat ?

Valentino Rossi : « C’est difficile à dire… Dani est sans doute le plus dangereux car c’est lui qui a le plus de points mais depuis le Sachsenring, Jorge pilote très bien. Je crois qu’il est celui qui a marqué le plus de points (depuis le Sachsenring, NDLR) et il sera très dangereux pour la 2ème place ».

Marc, Dani et Jorge ont dit qu’ils n’appréciaient pas le système « flag-to-flag », quelle est votre opinion à ce sujet ?

Valentino Rossi : « Pour moi, c’est un système qui comporte des risques, et c’est ce qui est arrivé à Dani et à Marc en Aragon car il faut prendre une décision tout en étant sur la moto, et on peut faire une erreur. Et surtout, cela implique que l’on doive piloter une MotoGP sur le mouillé, avec des pneus slick, ce qui est très dangereux. Mais cette solution vient elle-même pour résoudre un autre problème qui part de l’idée de donner le départ d’une course, sans avoir à l’interrompre ensuite, à cause de l’a pluie par exemple. C’est essentiellement pour les chaînes de télé je crois. C’est le meilleur système pour y parvenir, mais si le ‘flag-to-flag’ comporte davantage de risques que d’interrompre une course et de repartir en pneu pluie. Nous allons en parler demain lors de la réunion de la commission de sécurité avec les autres pilotes ».

Vous avez eu un gros accident en Aragon à cause de l’ «astroturf ». Il a beaucoup été question depuis des années de trouver une autre solution, et j’imagine que cela sera évoqué lors de la commission de sécurité. Que pensez-vous de le retirer et de la remplacer par un autre revêtement, de l’asphalte par exemple ?

Valentino Rossi : « Je pense que tous les pilotes ou presque sont d’accord. Le problème, c’est qu’à certains endroits, on a mis de l’herbe artificielle à la place de l’herbe naturelle, mais le résultat final est le même. Depuis un an, nous avons essayé d’en retirer un peu et il y a peut-être des endroits où il faudrait le conserver, mais à d’autres endroits, c’est dangereux ou alors inutile. Par exemple, en entrée de virage, on n’en a pas besoin. Nous allons en parler demain (lors de la commission de sécurité, NDLR) ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de