Motegi, Moto2, FP1 : Luthi et Rabat, ou Rabat et Luthi, puis Zarco.

Grâce aux progrès réalisés depuis deux ans, les Moto3 ont pulvérisé le record du circuit, ce qui n’a pas été le cas des MotoGP, pour une petite seconde. Les Moto2 n’ayant pas subi de grosses évolutions depuis cette période, le record de Pol Espargaro (1.50.886) réalisé en 2012 devrait donc encore tenir.

En début de séance, on note le bon comportement des Suter, avec Tom Luthi et Dominique Aegerter (Soft arrière), les deux futurs coéquipiers, se bagarrer pour le leadership en petit 52.

Rabat, Simon, Kallio, Folger, Vinales, Schrotter, Pasini, et Zarco complètent alors  le Top 10.

A la mi-séance, Ricard Cardus éjecte Mattia Pasini de cette liste tandis que Louis Rossi pointe 15ème et Xavier Siméon 22ème.

Les dernières minutes voient deux châssis Suter se rapprocher; Johann Zarco en 4ème position, Xavier Siméon en 11ème.
Le pilote français prend même le commandement à 4 minutes du drapeau à damiers, en 1.51.906, mais se fait souffler la première place provisoire par Tom Luthi et Esteve Rabat, tous les deux dans le même millième, en 1.51.899, soit seulement 7 millièmes plus vite que le pilote français; la lutte sera chaude!

A noter la belle 7ème place de la Mistral de Marcel Schrotter et la 10ème de Xavier Siméon.
Lousi Rossi se positionne en 22ème position, Florian Marino seulement 36ème après d’apparents problèmes techniques (très peu de tours et moto démontée dans le box).
Notons également que Tomoyoshi Koyama, une des deux wild cards, utilise un châssis NTS de fabrication japonaise à la place de l’habituel TSR du team Teluru JiR Webike.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de