Valentino Rossi s'est rassuré au terme de cette première journée au Motegi

Il est arrivé au Motegi avec un doigt fracturé depuis sa folle cabriole d’Aragon. Un souci sur ce tracé japonais très exigeant physiquement et, notamment, dans les phase de freinage. Le handicap n’allait-il pas être trop grand et la douleur insupportable ? Une partie de la réponse est venue ce vendredi après deux séances d’essais libres. Et elle est rassurante pour un « Doctor » d’autant plus sûr de son diagnostique que la Yamaha semble en grande forme sur les terres de Honda.

Deuxième à l’entame puis cinquième avant de boucler la journée, l’équipier d’un Jorge Lorenzo qui a aussi affirmé ses ambitions envisage avec intérêt la suite des événements. Et ce d’autant plus qu’il s’est passé d’une injection anti-douleur : « je me sens bien sur la moto et je n’ai pas de soucis particuliers. Certes, je ressens un peu de douleur à mon doigt, notamment lorsque je freine, mais je suis optimiste. Je peux freiner convenablement, c’est douloureux, mais supportable. Je suis assez satisfait de cette journée Il nous reste encore du travail car on n’a pas encore trouvé le bon équilibre. Mais cinquième, ce n’est pas mal. J’ai un bon rythme et on dirait que la Yamaha est performante ici. »

Marc Marquez s’est classé derrière Vale et a rencontré des soucis de freins durant la première séance. Preuve que le tracé du Motegi est exigeant pour les organismes, un Nicky Hayden qui avoue beaucoup souffrir de son poignet au guidon de sa Honda RCV1000R. Un poignet pourtant déjà opéré et cause d’un long forfait cette année.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de