Motegi, conf. de presse post-qualifications : Andrea Dovizioso

Andrea Dovizioso s’était élancé de la deuxièmes place sur la grille à Indianapolis et en République Tchèque cette saison, mais jamais depuis la pole position. La dernière fois que l’Italien avait obtenu ce privilège, c’était en 2010, à Motegi déjà dans « une autre vie » comme le dit valentino Rossi. L’attente a également été longue pour Ducati qui n’avait plus dominé une qualification depuis le GP de Valence en 2010, la dernière épreuve négociée par Casey Stoner pour la Scuderia. C’est donc avec un plaisir tout particulier qu’Andrea Dovizioso s’est exprimé lors de la conférence de presse consécutive à la qualification.

Andrea, c’est un jour particulier pour vous, mais aussi un jour particulier pour Ducati. Cela s’est bien passé durant tout ce week-end n’est-ce pas ?

Andrea Dovizioso : « Oui on a très bien débuté le week-end dès les premiers essais libres et à vrai dire, à chaque séance nous avons été aux avant-postes au niveau du meilleur temps, mais surtout au niveau du rythme et je suis très content de ce point. Nous avons été plutôt compétitifs lros des 4 dernières courses, nous nous sommes rapprochés (de la première place, NDLR) et nous sommes encore plus compétitifs ici. J’ai de bonnes sensations sur la moto, j’ai pu faire mon chrono au moment où je l’ai voulu même si ce n’est pas un circuit facile. Après avoir passé mon premier train de pneu, je sentais que je pouvais me permettre d’être encore plus agressif et je suis parvenu à faire un très bon tour qui a donné un bon chrono ».

Durant les essais, vous avez également eu un bon rythme en vue de la course et vous avez travaillé sur le pneu en vue de la course également, c’est bon pour vous tout ça ?

Andrea Dovizioso : « Oui, nous connaissons le niveau de nos adversaires et nous savons que ce sera très difficile de nous battre pour le podium mais ce n’est pas impossible. Nous sommes plus proche que lors des précédents week-end, nous partirons de la pole position, et nous allons essayer (de gagner, NDLR) ».

On vous a vu, vous et Ducati, progresser à chaque épreuve. Vous êtes désormais une véritable menace pour vos adversaires ?

Andrea Dovizioso : « Oui, faire la pole position, c’est quelque chose de spécial. Cela offre un sentiment très agréable, surtout que nous avons débuté l’an passé d’assez loin, nous avons souffert tout au long de la saison et cette saison, nous avons franchi un cap. On travaille très dur tous ensemble et nous sommes désormais tout proche des pilotes les plus rapides. C’est très agréable de se retrouver dans cette situation, on sait que ce n’est pas suffisant, mais c’est génial ».

Vous concernant personnellement, imaginiez-vous devoir attendre 4 ans et Ducati pour avoir la pole ? Ça doit rendre tout ça très particulier également non ?

Andrea Dovizioso : « J’aurais préféré que cela arrive plus tôt mais ça me va de l’obtenir avec Ducati. Je ne m’attendais pas à décrocher une pole cette saison, nous travaillons vraiment bien, de manière très logique, étape par étape, et on améliore notre niveau ».

Ce circuit a toujours posé des problèmes au niveau de la consommation, pensez-vous que les littres supplémentaires dont vous disposez seront un avantage en course ?

Andrea Dovizioso : « En théorie oui, mais je ne pense pas que nos adversaires auront de véritables soucis sur ce point. Ils sont peut-être à la limite, mais je n’en sais rien. En revanche je suis certain que durant la 4ème séance d’essais libres, tout le monde a roulé en configuration course, cela donne une indication du rythme de tous les concurrents ».

Il semble que l’arrivée de Gigi D’All Igna chez Ducati soit à l’origine de ces progrès. Comment vivez-vous cela de l’intérieur du garage ? Qu’est-ce qui a changé vous concernant ?

Andrea Dovizioso : « Cela a changé beaucoup de choses, à commencer par les changements en interne, au siège de Ducati. C’est le premier point qui devait être modifié, et ensuite tout en a découlé. J’apprécie la méthode de travail de Gigi car il a de l’expérience mais il reste très logique. On peut toujours parler très facilement avec lui, tout le monde peut facilement aller lui parler. Il a beaucoup de choses à faire, peut-être même un peu trop, mais il a été capable de tout gérer et nous avons progressé. Il n’avait pas d’expérience en MotoGP mais cela n’est pas très important car Ducati a les moyens de faire une bonne moto et si vous travaillez de manière logique, comme il le fait, que vous avez de bons ingénieurs et de bons pilotes pour vous donner les bonnes indications, on peut arriver là où nous en sommes actuellement ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store