Rififi au Motegi avec Hiroshi Aoyama

Hiroshi Aoyama joue à domicile ce week-end sur le tracé du Motegi. Mais ce n’est pas parce qu’il est devant son public et qu’il roule pour son Grand Prix du Japon que l’entente est au beau fixe avec ses compatriotes. Surtout lorsque ceux-ci sont commissaires et qu’à la suite d’une chute, ils tiennent à pousser la moto dans la zone de dégagement alors que le pilote veut la ramener au stand.

Une divergence d’avis que le pensionnaire du team Aspar a fini par gagner. Mais il a dû vertement s’expliquer avec les officiels jusqu’à en bousculer un. En fait, celui qui se cherche un plan pour la saison 2015 a frappé le bras d’un des commissaires pour faire valoir son point de vue. Certes, il a fini par remonter sur sa Honda et la ramener au stand. Mais au terme de cette troisième séance d’essais libres animée par cet incident, il a été convoqué par la direction de course pour une mise au point.

Là, on lui a rappelé l’esprit et les disposition d’un article 3.3.1.2 du règlement de la FIM sur l’intérêt du sport. Pour l’informer qu’en vertu d’un article 3.3.1.3 du même règlement, il perdait un point sur son permis de bonne conduite. Comme il n’a pas fait appel, l’ancien champion du monde 250 âgé de 32 ans s’en est ainsi retourné à son box. Lors des qualifications, il a pris la 18ème place. On rappellera qu’il faut s’être vu retirer 4 points pour partir du fond de la grille de départ, 7 unités pour s’élancer des stands et carrément 10 pour rester à la maison pour le prochain Grand Prix. La perte des points, enfin, est considérée pendant un an avant la remise à zéro du compteur.

Stay Tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de