Motegi, MotoGP, la course : Lorenzo et Marquez doublent la mise

Au Motegi, aujourd’hui, tout le monde est content. Yamaha est ainsi heureux de concrétiser avec Jorge Lorenzo sur les terres d’une usine Honda extatique de célébrer le couronnement du champion du monde de l’année qui est l’un de ses employés. Du jamais vu pour le blason ailé heureux à domicile de cette seconde place sur le podium du Grand Prix du Japon complété par Valentino Rossi. « Por Fuera » qui gagne pour la seconde fois consécutive et Marc Marquez qui remporte un deuxième titre de rang, ces deux là ont effectivement doublé la mise chez les nippons.

L’entame de course n’a pourtant pas été en faveur des hommes du HRC qui ont non seulement laissé filer les deux M1 alors menées par le « Doctor », mais aussi les deux Ducati GP14.2 cravachées par Dovisiozo. Marc Marquez, peu après l’envol se retrouvait même derrière son binôme Pedrosa avant d’entamer sa remontée avec l’autorité qu’on lui connaît.

Entre temps, Lorenzo avait pris les commandes de la course et ce n’est qu’à dix tours du but que l’on a assisté au duel attendu entre VR46 et MM93. Celui-ci a duré deux tours, mais l’Italien a fini par plier. A partir de là, la couronne était en poche et comme Lorenzo n’avait pas l’intention de s’en laisser compter, les choses sont restées en l’état. Au passage, Marc Marquez s’affirme à présent comme le plus jeune double champion du monde de l’histoire des Grands Prix, ayant dérôné dans la statistique Mike Hailwood.

Le reste du peloton, qui a subi la loi des deux Andrea sur la Desmosedici, a été réglé par Bradl, septième et premier privé au grand dam d’un Pol Espargaro qui comptait faire bien mieux. Il précède son équipier qui permet au team Tech3 de faire un doublé dans le top 10 fermé par Bautista. Le premier pilote local est l’invité Nakasuga qui, avec sa M1, a maîtrisé son compatriote Aoyama douzième et premier des RCV1000R. le dernier point disponible revient à Barbera, sur Ducati, tandis que son équipier Di Meglio, avec le moteur Kawasaki, est dix neuvième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de