Motegi, conf. de presse post-course : Valentino Rossi

3ème du Grand-Prix du Japon, Valentino Rossi est monté sur le podium pour la 10ème fois cette saison, le total le plus élevé après celui de Marc Marquez. L’Italien est revenu à égalité de points avec Dani Pedrosa à la 2ème place du championnat, mais le pilote Yamaha sait que la plus grande menace pour le titre de vice-champion vient désormais de son propre camp, en la personne de Jorge Lorenzo. Voici ses propos lors de la conférence de presse organisée après l’arrivée de la 15ème épreuve de la saison sur le tracé de Motegi.

Valentino, vous ne vouliez absolument pas laisser le titre à Marc dès ce week-end, vous vouliez repousser l’échéance jusqu’à Phillip Island et vous avez livré une bagarre fabuleuse pour la 2ème place avec Marc ?

Valentino Rossi : « J’avais une petite chance de faire durer la fête encore un peu. Evidemment, ce n’est pas très important car l’avantage de Marc restait très importante mais je pensais qu’il valait mieux garder le championnat ouvert pour une semaine de plus. J’ai donc essayé tout ce que pouvais, mais aussi parce que Pedrosa était derrière moi et qu’en fin de course, il était sans doute le plus rapide d’entre nous. J’ai tenté de revenir sur Marc mais lorsqu’il a compris que je me rapprochais, il en avait encore en réserve et il l’a utilisé.  Quoiqu’il en soit je suis satisfait de notre travail car, comme l’a dit Jorge, cette course a été l’épreuve au niveau le plus élevé de la saison. Du début jusqu’à la fin, nous avons roulé sur les temps du record du tour qui datait de 2 ans, aucun n’a fait d’erreur. Même en fin de course, le rythme est resté très élevé et je suis fier d’avoir fini si près de Jorge et de Marc même si, malheureusement, cela n’a pas été suffisant pour moi ».

Il y a maintenant une lutte exceptionnelle pour la 2ème place du championnat avec Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo et vous-même ?

Valentino Rossi : « Oui, et même si ce n’est pas pour le titre de champion mais seulement pour la 2ème place, cette bagarre va être de haut niveau car elle concerne Dani, Jorge et moi. Maintenant, nous sommes tous les 3 très rapides, les réglages de nos machines sont optimaux, chaque équipe travaille parfaitement. Je suis particulièrement inquiet à propos de Jorge car, même si Dani est rapide, Jorge semble en grande forme et il vient de remporter sa seconde victoire. Mais de toute façon, mon objectif est de remporter des courses d’ici la fin de la saison ».

Quelques mots sur Marc Marquez. Cela pourrait vous rappeler votre propre parcours, lorsque vous avez remporté votre titre en 500 en 2001 ?

Valentino Rossi : « Oui, je crois qu’il mérite son titre et je ne peux que lui adresser que mes félicitations car il a remporté beaucoup de courses, dans des conditions très différentes, il n’a pas fait d’erreur. Il a été en mesure d’améliorer son niveau de performance par rapport à l’an passé donc je le félicite ».

Pourriez-vous comparer votre style à celui de Marc ? D’après vous, a-t-il ce qu’il faut pour décrocher 7 titres en catégorie reine, comme vous l’avez fait vous-même ?

Valentino Rossi : « Sincèrement, je crois que Marc a été plus impressionnant l’an passé que cette saison car remporter son premier championnat, c’est fantastique, et il l’a fait de main de maître. Marc est un pilote qui est rapide dès qu’il prend une machine en main, il a le talent naturel lui permettant de piloter tous les types de motos. La question que ses rivaux se posaient en fin de saison dernière était de savoir à quel point il pouvait encore progresser par rapport à sa première saison. Généralement, entre la première et la deuxième année, les bons pilotes font de gros progrès et malheureusement pour nous, il a progressé, pas forcément en vitesse pure, mais au niveau du style de pilotage, dans sa façon d’utiliser la machine, de freiner, d’accélérer. Comparé à l’an passé, il est resté très agressif mais il donne le sentiment de conserver un meilleur contrôle des choses. L’an passé, il prenait parfois trop de risques. Je crois qu’à âge égal, il a un titre de plus que moi, si je ne me trompe pas, précisément car il a réussi à gagner dès sa première année (en MotoGP, NDLR). En 500, je n’avais pas suffisamment de confiance pour gagner et je n’avais fini que 2ème, c’est ce qui lui a donné cet avantage. J’espère qu’à l’avenir, il va perdre cet avantage et qu’il ne pourra pas remporter plus de titres que moi. Mais je crois qu’il a des chances d’y parvenir, c’est possible ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de