Andrea Dovizioso est content mais ne veut pas faire que de la figuration

Le Motegi et Dovi c’est presque l’amour pour la vie. C’est sur ce tracé qu’il a conquis sa première pole-position, avec une Honda, et lors de cette édition du Grad Prix du Japon, il a renouvelé la performance, avec une Ducati cette fois. Une Desmosedici qui a montré sa vélocité lors des séances d’essais libres, mais qui a trahi son manque de constance en course. Alors certes, Andrea Dovizioso a de quoi se satisfaire des progrès de son écurie. Mais il prévient tout de même qu’il n’est pas seulement là pour faire de la figuration.

Dimanche, le circuit du Motegi était place en alerte rouge. Non pas à cause du ciel, mais parce que c’est une moto aux couleurs écarlates qui se postaient en haut de la grille de départ du Grand Prix du Japon. Le tout devant les constructeurs locaux que sont Yamaha mais aussi et surtout Honda à qui le tracé appartient. Mais une fois les feux éteints, le bleu a été mis avant que le orange ne se mélange au sommet de la hiérarchie.

Un scénario certes attendu, mais pour autant, Ducati n’a pas à… rougir. Les GP14.2 de Dovizioso et de Iannone étaient équipées des mêmes types de pneus que les ténors et elles ont tenu leur rang durant le premier tiers de la course avant de lâcher prise. Voilà les deux Andrea sortis du peloton et installés dans la zone tampon entre ce dernier et quatuor de tête. Pas mal, mais le perfectionniste Dovi rappelle que le plus dur reste à faire : « je crois qu’au vu de ce week-end, on peut rester optimiste et envisager la suite de manière positive » commence l’équipier d’un Crutchlow qui a chuté dès le départ. « Nous avons vraiment été bons lors des essais et les qualifications, on a eu le pole et nous avons fait de bons chronos. Nous faisons à nouveau rêver nos fans. Mais nous suscitons aussi de grosses attentes. Or le fait est que nous ne sommes pas en mesure de jouer la victoire. »

Voilà, c’est dit, Dovi n’est pas là pour amuser la galerie : « maintenant c’était bien de jouer avec les leaders avant que le pneu arrière ne s’effondre. C’est une bonne expérience qui nous aidera pour l’an prochain et je suis très content du travail que nous accomplissons. » Une satisfaction que l’ingénieur Gigi Dall’Igna a teinté de surprise en quittant le Japon : « ce week-end a de nouveau été positif pour nous. La pole d’Andrea nous a apporté beaucoup de satisfaction et c’est une nouvelle étape dans la bonne direction. Au début de la saison, je ne pensais pas que nous serions capables de faire une pole. J’en suis donc heureux. Nous avons fait du beau travail jusque là même si nous savons qu’il nous en reste encore beaucoup pour rester avec les leaders jusqu’à la fin de la course. » Andrea Dovizioso a conforté, au Japon, sa position de cinquième au classement général avec 153 points dans sa besace.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de