Mika Kallio n'entend pas piloter pour des cacahuètes.

Même s’il s’est fait prendre l’ascendant par son coéquipier, le pilote finlandais du Marc VDS Racing a suffisamment brillé cette année pour susciter l’intérêt de deux teams MotoGP, à savoir Aspar et NGM Forward.

Pourtant, malgré les offres reçues et son désir de retourner dans une catégorie dans laquelle il a déjà officié sur une Ducati en 2009 et 2010, il restera finalement en Moto2 l’année prochaine, sur une Kalex du team Italtrans.

Mika Kallio en a confié la raison à Matthew Birt, de MCN : « ils n’ont pas voulu payer un salaire convenable et c’est pourquoi j’ai dit non. Il y avait un salaire mais c’était beaucoup plus petit que ce que j’ai en Moto2. La situation a beaucoup changé et particulièrement dans les équipes satellites et les équipes privées. La plupart d’entre elles s’attendent à des pilotes qui souhaitent venir et piloter leur moto, mais ils les veulent gratuitement ou ils doivent amener un sponsor. Les offres étaient séduisantes du côté technique et du côté du team. Les deux teams seront bons l’année prochaine, mais s’ils pensent que les pilotes doivent y aller gratuitement alors ceci n’est pas comment je fonctionne. Les offres que j’avais en Moto2 étaient meilleures de ce point de vue. J’ai toujours dit que mon objectif principal était de revenir en MotoGP mais j’ai toujours dit que si je ne trouvais pas quelque chose qui était bon pour moi, alors il n’était pas mal de rester en Moto2 avec une bonne équipe et une bonne moto, et de rester en tête. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de