Comme Valentino Rossi, Scott Redding est allé chercher son chef mécanicien en WSBK

C’est fait ! Et ce n’est pas rien car il a eu du mal, Scott Redding, a trouvé le chef mécanicien idéal qui doit lui permettre d’éclore définitivement ces deux prochaines saisons. Ceci au guidon d’une Honda RC213V qui devra être à ce point cravachée qu’à la fin, il se retrouve logiquement dans le box du HRC. Un sacré challenge contre une adversité exacerbée. C’est un certain Chris Pike qui sera le guide. C’est un habitué des Honda. Mais en Superbike.

Surprenant ? Pas vraiment. Regardez Valentino Rossi. Il a mis Jeremy Burgess à la retraite pour s’en aller chercher un Silvano Galbusera qui n’avait jamais évolué dans le monde du MotoGP. Au vu de la saison du « Doctor » il ne peut que se féliciter de ce choix. Alors le Britannique espère jouer la même scène avec celui qui a forgé sa réputation au sein du team Pata Honda, aux côtés de Jonathan Rea : « Chris travaille avec Jonathan Rea et il est dans les murs de Honda depuis de nombreuses années » explique celui qui va quitter le team Gresini pour retrouver le Marc VDS Racing.

« Il a une grande confiance en lui et je suis impatient de commencer à travailler avec lui. Le MotoGP et le WSBK sont deux mondes différents mais nous aurons l’intersaison pour découvrir la moto et établir notre relation. Beaucoup de gens le considère comme un bon chef-mécanicien et puis, être avec Honda depuis tant d’années veut dire que vous avez quelque chose de spécial. »

« Cette décision n’a pas été facile à prendre et j’ai foi en lui. C’est un projet d’envergure qui s’est mis en place avec beaucoup d’efforts, d’argent et de temps investis par beaucoup de personnes. Il nous faudra obtenir des résultats et il sera l’acteur principal pour les obtenir. » Voilà le décor planté.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de