[CP] Chute de Rossi : l’analyse du laboratoire AGV.

Lorsqu’un pilote AGV officiel chute en course, son casque retourne systématiquement à l’usine pour une analyse complète. L’AGV Pista GP de Valentino Rossi a reçu le même traitement après son crash sur le circuit d’Aragon le 28 septembre dernier (Visuel 1).

Le département R+D d’AGV n’a constaté aucun dommage structurel majeur, ce qui signifie que le Pista GP du nonuple champion du monde a parfaitement absorbé l’énergie lors de l’impact pour empêcher un trauma crânien grave. En détail, l’analyse technique fait les constats suivants :

La coque extérieure montre clairement les traces d’impact (Visuel 2).

  • Le premier contact a été avec le sol (Visuel 3) à la suite du spectaculaire high side qu’a subi Rossi avec sa Yamaha d’usine.
  • Ce premier impact a arraché le spoiler du casque sur la partie arrière gauche (Visuel 4), tel que c’est prévu dans la conception du casque
  • Après de nombreuses « roulades » sur l’asphalte de la bande de décélération et dans le bac à gravier, le casque est entré en contact avec le bras oscillant (Visuel 5) ou l’étrier de frein de la Yamaha M1, comme le montrent les traces sur la partie droite du Pista GP (Visuel 6).
  • Il y a également les traces sur la coque du casque et la visière qui montrent que Valentino a touché la roue arrière encore en pleine rotation. La friction a arraché la partie droite de l’écran et cassé le mécanisme de fermeture en métal de ce côté-là (Visuel 7). Bien que l’écran fût également endommagé de l’autre côté, proche du mécanisme de fermeture, il est resté en place. Le mérite de ce degré de protection supplémentaire revient au kit racing (une vis en métal supplémentaire qui fixe l’écran au mécanisme de rotation), installé sur tous les casques AGV utilisés en compétition et également disponible en accessoire pour la vente aux particuliers.

 

Les symptomes de perte de mémoire temporaire et maux de tête sont probablement dus à la violente et soudaine accélération de la tête de Valentino lors du contact avec la roue en rotation.

Grâce aux AGV Extreme Standards Technologies , Valentino Rossi n’a subi aucune blessure majeure lors de cette chute spectaculaire à Aragon, comme le prouve son podium lors de la course suivante à Motegi au Japon (Visuel 8).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de