Rien que pour vos yeux!

Week-end après après week-end, nous nous sommes habitués à apprécier le spectacle hors du commun qui arrive en direct sur nos téléviseurs ou nos ordinateurs.

Nous ne manquons quasiment aucune action des courses diffusées, et somme abreuvés de splendides gros plans, d’impressionnantes images embarquées ou de superbes ralentis.
Que se cache-t-il derrière tout cela?

 

 

 

Pas moins de 102 caméras HD (et 145 personnes qui travaillent en temps réel) qui se décomposent de la manière suivante:

– 26 caméras de bord de piste, toutes dotées de zooms à forte focale, certaines pouvant filmer à très haute vitesse (jusqu’à 2500 images/seconde) pour donner les superbes « slow motion ».

– 4 caméras portatives, pour la pit-lane,

– 68 caméras embarquées sur les motos (fixes, gyroscopiques ou tournantes), dont 52 en MotoGP, 12 sur les Moto2 et 4 dans la Safety Car,

– 1 caméra incrustée dans un vibreur,

– 1 caméra dans l’hélicoptère qui survole les courses, tour après tour.

Ces 102 caméras alimentent le signal international, savamment mixé, avec les datas transmises des motos, dans une régie digne des plus grandes chaînes de télévision.
A noter que les abonnés à MotoGP.com peuvent suivre 6 caméras différentes simultanément, ceux d’Eurosport Player pouvant choisir leur caméra.
Ensuite, chaque diffuseur national décide d’y adjoindre, ou pas, des envoyés spéciaux avec une ou plusieurs caméras portatives.  

Hormis les jeux olympiques, la coupe du monde de football et la F1, quel autre sport dispose de tels moyens?

Source: Movistar

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de