Trop d'erreurs font de Valentino Rossi un huitième sur la grille de départ

Son parcours, jusqu’à ces qualifications, lui permettait d’espérer les avant-postes de la grille de départ du Grand Prix d’Australie. Hélas, il n’en a rien été pour un Valentino Rossi qui reconnaît volontiers s’être pris les pied dans le tapis au cours de cet instant décisif. Un mauvais réglage de dernière minute additionné à une erreur personnelle ont repoussé le « Doctor » au milieu de la troisième ligne. Soit derrière ses rivaux pour un statut de vice-champion du monde auquel il tient particulièrement.

Pour l’instant, au championnat, il est à égalité de points avec un Pedrosa pour le coup cinquième et un Jorge Lorenzo inscrit sur la première ligne et qui a retrouvé toute sa verve après une entame de campagne compliquée. Il faudra donc être déterminé dès l’extinction des feux du Grand Prix d’Australie pour un Vale qui a un rythme de course identique à celui de ses rivaux, Marquez y compris : « c’est vraiment dommage car ce résultat ne reflète pas notre potentiel du moment » peste l’homme de Tavullia. « Nous avons fait des erreurs et je serai donc obligé de partir de la troisième ligne. Ce n’est pas une bonne nouvelle car la course s’annonce disputée puisque tout le monde est rapide. »

« Je n’étais pas si mal avec le premier train de pneus mais pour le second nous avons apporté quelques modifications sur la moto ce qui m’a causé du souci. Surtout pour les freinages. Mais le plus gros problème vient du fait que j’ai fait une erreur alors que j’améliorais mon chrono personnel. J’aurais pu assurer la seconde ligne. Mais j’ai dépassé la limite et je suis allé à la faute. Les modifications apportées devaient me faire bénéficier de plus de maniabilité dans les virages. Mais c’était au détriment du freinage et je suis arrivé trop vite au virage 9 ce qui m’a contraint à élargir la trajectoire. »

Reste maintenant à se refaire, demain, dimanche : « l’objectif sera de partir fort et d’attaquer d’entrée. Marquez et Jorge sont premier et troisième et je pense qu’ils seront les plus rapides. Pedrosa s’améliore aussi et j’ai plus ou moins le même rythme qu’eux en course. Mais le m’élancerai derrière eux. » Avec quel choix de pneus ? « Ce n’est pas encore figé, ça dépendra des conditions, mais je suis bien avec le pneu avant extra soft. J’ai fait beaucoup de tours avec et je n’ai pas rencontré de problèmes majeurs. On est certes à la limite, mais la moto se comporte bien avec lui. Et je n’ai jamais essayé le nouveau pneu asymétrique. » De fait, il lui faudra à la fois faire l’effort dès le départ sans ruiner son capital pneumatique. Une équation qui ne sera pas aisée à résoudre.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de