De sa quatrième place à Phillip Island, Mr Smith vous salue bien

Une place en première ligne du Grand Prix d’Australie lui a échappé le temps de battement de cil. Avec trois pilotes réunis en seulement 14 millièmes, Bradley Smith aurait pu se retrouver en lieu et place d’un Cal Crutchlow aux côtés de Marc Marquez, et, de fait, premier des Yamaha, puisque devant Jorge Lorenzo. Mais le pilote Tech3 est heureux de son sort car il voulait avant tout se retrouver à l’extérieur d’une ligne de départ pour bien négocier la première courbe dès les feux éteints. Mission accomplie pour l’équipier d’un Pol Espargaro pour le coup dominé. Il faut dire que Mr. Smith avait aussi changé sa méthode de travail.

Quatrième au terme des qualifications, celui qui n’a pas été confirmé par défaut par Hervé Poncharal l’avait déjà fait cette année. C’était en République Tchèque et ça l’avait amené jusqu’à la neuvième place à l’arrivée de la course. Cette fois, le Britannique voudra faire mieux : « cette course sera longue et difficile et il faudra faire attention à bien gérer des pneus qui se dégradent dès le premier tiers de la distance. Je donnerai tout ce que j’ai pour ramener un résultat solide » a-t-il prévenu.

Mais comment est-il parvenu à un tel résultat ? L’ondée qui a perturbé les débats lui aurait-elle été à ce point bénéfique ? Pas seulement. Il explique : « J’ai décidé de faire quatre tours avec mon premier train de pneus. D’abord pour me familiariser avec les conditions de piste, relâcher un peu puis ensuite pour attaquer. Les chronos étaient très serrés mais nous avons atteint notre objectif. C’est très bien car je suis plus rapide que l’an dernier ici même alors que les conditions ont été aujourd’hui très différentes. Les temps du plateau était aussi plus lent d’une demi-seconde qu’il y a un an. »

La progression personnelle est donc validée. Sinon, pas trop déçu d’avoir raté la première ligne ? « Elle aurait été comme un bonus, mais je voulais être à l’extérieur d’une ligne de départ pour avoir la trajectoire idéale pour le premier virage. Quatrième, c’est donc très bien. Je suis convaincu que je peux faire une course solide demain, dimanche. » Bradley Smith s’était élancé du troisième plot de la grille de départ au Qatar. Sa meilleure place en course cette année est cinquième. Il est dixième du championnat avec 92 points et a déjà renouvelé son contrat avec Tech3 pour 2015.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de