Phillip Island, Moto3, la course : Jack Miller prophète en son pays

Il avait montré une réelle fébrilité lors des qualifications au terme desquelles il s’était contenté de la huitième position. Mais ce dimanche, pour son Grand Prix national, Jack Miller n’a laissé le soin à personne de lui voler la vedette devant un public comblé. Concentré et déterminé, poursuivi par six autres pilotes prêts aussi à concrétiser, il a enlevé, avec sa KTM, le morceau en se jetant le premier sur la ligne d’arrivée. La cinquième victoire cette année, certes, mais la route est encore longue vers le titre mondial.

Car Alex Marquez, leader du classement général, s’est bien sorti de cette bataille de chiffonniers en s’adjugeant la seconde place, d’une roue devant son équipier Alex Rins. Vazquez est le premier des frustrés puisque quatrième devant un McPhee qui prive Alexis Masbou du top 5.

Ils étaient d’abord onze à pourvoir prétendre à la victoire en début de course avant que Guevara et Vinales ne s’accrochent. Puis, dans l’emballement final, c’est Vazquez qui poussait Fenati hors de la piste tandis que quelques virages plus loin, c’est Miller qui faisait le ménage en semant la panique dans le duo en duel Kent-Binder. Les deux hommes en resteront là. On le voit, on ne s’est pas fait de cadeaux sur le tracé de Phillip Island.

Le top 10 est fermé par Antonelli tandis que l’autre tricolore en lice, Jules Danilo, termine vingt deuxième sur un effectif de vingt huit sous le drapeau à damiers. Il reste encore deux épreuves à disputer, soit cinquante points à distribuer et Alex Marquez mène la danse avec vingt points d’avance.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de