Mike Di Meglio : des points dans la douleur

Pour la 2ème fois de la saison, Mike Di Meglio a inscrit des points en MotoGP. En franchissant la ligne d’arrivée en 14ème position d’un Grand-Prix marqué par une véritable hécatombe, le Français porte son total à 6 unités alors qu’il reste encore 2 épreuves à disputer. Un résultat positif obtenu au terme d’une course où sa machine lui a encore posé de nombreux soucis. Di Meglio accepte donc de bon cœur ces 2 points, tout en étant parfaitement conscient du travail restant à fournir. 2 points supplémentaires bienvenus, alors que la négociation de son contrat pour l’année prochaine n’est pas encore finalisée.

GP-Inside : Mike, une nouvelle fois dans les points, ça doit faire du bien après les dernières semaines difficiles et cette terrible chute à Misano ?

Mike Di Meglio : « Oui, c’est très positif de parvenir à marquer 2 points malgré les conditions très difficiles que nous avons connues lors de la course. Notre moto fonctionnait nettement moins bien en vitesse de pointe durant la course que lors des essais (312 km/h de moyenne pour la moyenne de ses 5 meilleures vitesses de pointe contre 321 lors du warm up, NDLR), et en fin de course on a eu des soucis électronique. J’ai dû faire les derniers tours sans contrôle de traction, ce qui m’a fait encore ralentir de 4 ou 5 dixièmes de seconde à chaque tour. Heureusement les faits de course m’ont permis de marquer 2 points, donc cela me console des problèmes que nous avons rencontrés ».

Est-ce que dans ta position, on se rend compte durant la course, qu’il se passe beaucoup de chances devant et qu’un bon résultat devient envisageable même si les performances ne sont pas idéales ?

Mike Di Meglio : « Dès le départ de la course, cela a été difficile d’avoir un bon rythme mais quoiqu’il arrive, il faut toujours tout faire pour aller jusqu’à l’arrivée. Il faut s’adapter, trouver des solutions, il ne faut jamais rien lâcher, et au final, avec tous ces faits de course, on n’a pu marquer 2 points. Durant tout le week-end, on a vu beaucoup de pilotes qui ont chuté de l’avant. En parlant avec un certain nombre d’entre eux, nous savions qu’ils n’arrivaient pas à faire chauffer leur pneu avant alors que nous, au contraire, on roulait avec le pneu le plus dur. Une fois sur la grille, quand j’ai vu qu’ils étaient quasi tous en pneus extra-soft, je me suis douté que beaucoup ne parviendraient pas à rallier l’arrivée ».

Quelles que soient les conditions, cela permet d’aborder le GP de Malaisie avec un bon moral ?

Mike Di Meglio : « Oui c’est certain. Mais honnêtement, ce qui nous fait le plus de bien, c’est de voir les résultats qu’obtient Hector avec la Ducati ».

Alors justement, où en sont vos discussions avec ton équipe pour l’année prochaine ?

Mike Di Meglio : « Cela avance bien et pour tout dire, on espère que tous les éléments seront validés d’ici peu. Le contrat est rédigé, on discute sur différentes clauses de part et d’autre mais de toute façon, on est vraiment sur la bonne voie».

Est-ce que la situation te met la pression ou alors arrives-tu à en tirer de la motivation ?

Mike Di Meglio : « Non pas de pression parce que je ne vois pas de raison pour laquelle l’accord ne serait pas signé. Mon équipe a bien vu qu’en début d’année, lorsqu’Hector Barbera et moi avions la même moto, nous faisions des performances identiques, et aujourd’hui, il finit 5ème avec la Ducati. Ils ont envie que je reste, et moi j’aimerais bien rester chez eux l’an prochain. Hector a lui aussi envie que je reste car notre concurrence l’a obligé à s’améliorer ».

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store