Un podium et une déception pour le team Tech3 à Phillip Island

Pour le Grand Prix d’Australie, on n’avait pas mis tous ses œufs dans le même panier du côté de chez Tech3. Pol Espargaro, en effet, avait décidé de monter le nouveau pneu avant asymétrique sur sa Yamaha, le seul au sein du clan frappé des trois diapasons à prendre cette option. De leurs côtés, son équipier Bradley Smith et les deux pensionnaires du team officiel avaient privilégié un « super soft » antérieur de bonne famille. Jusqu’à trois tours du but, l’originalité semblait payer pour l’Espagnol avant qu’il ne rejoigne son frère Aleix sur la liste des abandons. La faute à ce pneu qui avait déjà fait les malheurs de Marquez et de Crutchlow. Une aubaine pour son binôme qui n’avait plus qu’à dérouler pour grimper sur son premier podium dans la catégorie reine.

Bradley Smith a donc sauvé la mise d’une équipe qui aime à se souvenir que c’est sur ce tracé de Phillip Island qu’elle avait décroché un titre pilote en 250cc. C’était, déjà, avec une Yamaha et en compagnie d’Olivier Jacque. « nous savions que cette année serait relevée et difficile » analyse le chef des troupes Hervé Poncharal. « Bradley a vu l’opportunité de faire un bon résultat et il n’a pas craqué. Au contraire, il s’est brillamment classé troisième. C’est sa quatrième année avec nous et réaliser une troisième place lors de sa seconde année en MotoGP à ce moment de sa carrière est quelque chose de fantastique. Cette course a été compliquée et nous savions que les pneus y joueraient un tôle déterminant. Valentino, Jorge et Bradley ont fait le choix des « extra soft » qui s’est avéré être définitivement le bon. »

En revanche, un qui a fait le mauvais choix est un Pol Espargaro qui compte parmi les neuf pilotes qui n’ont pas vu l’arrivée de cette course australienne : « Pol roulait fort et il était un prétendant au podium avant qu’il ne tombe à trois tours du but » rappelle le Français. « Il a connu le même sort que Marquez et que Crutchlow et comme eux il avait le même pneu qui s’est révélé à la limite à cet instant de la course. Tout le monde mérite un bon résultat et Pol travaille dur au cours de cette première année en MotoGP alors il est vraiment dommage qu’il n’ait pas pu prendre cette troisième place. Mais nous sommes convaincus que son premier podium ne va pas tarder et nous partons avec cet état d’esprit vers la Malaisie, où nous serons à nouveau compétitifs. »

Avec cette troisième place, Bradely Smith, qualifié troisième en Australie et sous contrat Tech3 renouvelé pour 2015, revient à huit points de Pol Espargaro, neuvième sur la même grille de départ, sous contrat Yamaha jusqu’en 2016, pour le gain de la septième position au championnat.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de