Alexis Masbou veut retrouver le chemin de la victoire avant la fin de saison

Descendu du podium depuis sa victoire du Grand-Prix de République Tchèque, Alexis Masbou rongeait son frein. Depuis ce 17 aout, le français n’avait plus eu droit de citer dans le groupe de tête de la Moto3. Problèmes techniques, chutes, la montée en puissance de Masbou n’était plus qu’un souvenir. Sans pouvoir parler d’un retour en fanfare, la 6ème place obtenue à Phillip Island à 242 millièmes du vainqueur du jour, est un signe encouragent pour la fin de saison.

GP-Inside : Alexis, quel sentiment t’habite après ce Grand-Prix d’Australie ? La déception de ne pas avoir réussi à monter sur le podium ou la satisfaction d’être revenu aux avant-postes ?

Alexis Masbou : « Disons que comme le podium était donc après l’arrivée, je dois reconnaître que j’étais frustré d’avoir fini 6ème. Mais avec un peu de recul, je crois qu’il vaut mieux prendre le côté positif car cela faisait plusieurs courses que cela ne se passait pas bien. Ce week-end n’a pas été idéal car j’ai encore chuté en essais et on a encore eu quelques pépins techniques, mais j’ai réussi à faire une bonne course. Donc je quitte l’Australie avec du positif en tête car je suis content d’avoir joué un rôle aux avant-postes et de m’être battu avec les meilleurs, comme ce devrait être le cas chaque week-end de course ».

GP-Inside : On t’a senti très agressif en entrant dans le dernier tour, que s’est-il passé pour que cela ne se traduise par un meilleur résultat ?

Alexis Masbou : « Avec mon équipe, nous avions décidé de prendre un braquet un peu plus long que lors des essais, c’était une bonne décision mais logiquement, dans les phases de bagarres, lorsqu’un adversaire me gênait en sortie de virage, ma machine avait un peu de mal à relancer. Une fois que la sélection s’est faite et que le rythme s’est accéléré, nous nous sommes retrouvés exactement dans la plage de régime favorable, et au final, je me sentais plus à mon aise en roulant plus vite. A quelques tours de l’arrivée, j’ai commis une petite erreur mais cela n’a pas eu de conséquence car j’avais le bon rythme et j’ai pu revenir jusqu’à la 4ème place. Là, j’ai vraiment pensé que je pouvais jouer le podium mais Jack Miller a pris des trajectoires très défensives dans le dernier tour, il a logiquement fermé la porte dans une des cassures rapides et il n’y avait plus la place pour 4 machines, or j’étais le 4ème ! Je suis donc sorti de la vitesse à une vitesse très élevée et même si je n’ai pas « coupé », je confirme qu’on roule moins vite dans l’herbe ! ».

GP-Inside : As-tu souffert de ton doigt fracturé ?

Alexis Masbou : « Non, le doigt ne m’a pas posé de problème, en revanche j’ignore pour quelle raison mais je souffre de la main. J’ai pris des antalgiques pour la course et comme ils sont très efficaces, j’ai eu plus de douleurs en début de course qu’une fois « chaud ». Et puis il faut dire qu’une fois que les débats sont lancés, ton esprit est tourné uniquement vers la course, donc tu oublies les douleurs et au final cela ne m’a pas gêné, ce qui est une bonne surprise parce que je dois avouer que j’avais quelques appréhensions avant la course ».

GP-Inside : Avec tout ça, est-ce que tes ambitions pour le GP de Malaisie seront de nouveau plus élevées que ces deniers temps ?

Alexis Masbou : « Honnêtement, je suis encore sur la défensive car en ce moment j’ai l’impression que tous les soucis possibles me tombent sur la tête. Au Japon et en Australie, je suis tombé 4 fois alors que jusque-là, je n’avais fait que 3 chutes sur l’ensemble de la saison. On a eu quelques soucis mécaniques avec la moto et depuis quelques épreuves, on a du mal à trouver des réglages qui me mettent en confiance. Sincèrement, j’ai déjà connu de meilleurs moments cette année. L’aspect rassurant c’est de constater que dès que cela va un peu mieux, on a la capacité à jouer devant et même pourquoi pas à gagner des courses. On va continuer de travailler du mieux que l’on sait faire et j’espère que nous pourrons jouer la victoire à Sepang ou à Valence mais pour cela il faudra rendre une copie sans faute, c’est là-dessus que je vais me concentrer en Malaisie ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de