Louis Rossi veut sa revanche en Malaisie

Le compteur de Louis Rossi était bloqué à 13 points depuis la fin du GP d’Indianapolis. Depuis, à plusieurs reprises, le Sarthois était passé tout près du top 15 mais à chaque fois, un grain de sable était venu contrarier ses ambitions. A Phillip Island, Louis Rossi a effectué un week-end solide. Seul contrariété, une qualification moyenne qui l’a obligé à sortir la grosse attaque dès les premiers tours, ce qu’il a payé dans une certaine mesure en fin de course. A la lutte pour la 10ème place, le Français s’est incliné face à des pilotes plus habitués à jouer des coudes à ce niveau du classement. Louis leur a donné rendez-vous à Sepang…

GP-Inside : Louis, il t’aura donc fallu jusqu’au bout du monde pour retrouver le chemin des points ?

Louis Rossi : « Oui, cela faisait plusieurs courses que j’avais le rythme pour prendre des points mais à chaque fois j’avais commis une erreur en course  comme au Japon où j’ai tiré tout droit plusieurs fois avant de finir en 16ème position. J’ai beaucoup fait évoluer mon pilotage et cela va dans le bon sens mais je me retrouve confronté à de nouvelles contraintes, notamment sur les phases de freinage, ce qui provoque parfois quelques erreurs. On travaille sur ce point pour éviter d’en commettre à l’avenir. A Phillip Island, il n’y a pas beaucoup de gros freinages alors c’est un tracé qui me convient bien, je me sentais bien sur la moto. J’avoue que cela faisait longtemps que je n’avais pas passé un aussi bon week-end, au point de finir le warm up à la 4ème place, c’était annonciateur d’une belle course ».

GP-Inside : C’est donc une performance que tu as pu construire sur 3 jours ?

Louis Rossi : « Oui, sur la première séance, on a essayé des pneus un peu différents et cela nous a fait perdre du temps mais on a vite trouvé un bon rythme. Avec l’équipe, on a trouvé des réglages qui m’ont vraiment mis en confiance sur la moto et cela s’est poursuivi jusqu’à la course durant laquelle j’ai pu me frotter à des pilotes comme Dominique Aegerter, Xavier Simeon ou Jordi Torres. Je n’ai pas vraiment l’habitude de me battre avec eux et cela a été une expérience grisante pour moi ».

GP-Inside : Une expérience qui te donne des idées pour la Malaisie ?

Louis Rossi : « Je pense que je suis capable de faire la même chose en Malaisie car je crois sincèrement que j’ai franchi un cap. Ce n’est pas encore très visible au niveau des résultats bruts car cela ne s’est pas traduit par des points à chaque GP mais si on regarde les meilleurs tours en course sur les dernières épreuves, je suis systématiquement entre le 10ème et le 17ème temps. Il faut maintenant réussir à ne pas faire d’erreur en course. J’ai pris beaucoup de plaisir en Australie et je crois même qu’un top 10 était envisageable. Or l’expérience de mes adversaires leur a permis de prendre l’avantage sur moi dans le dernier tour mais j’espère pouvoir prendre ma revanche en Malaisie ! ».

GP-Inside : La succession de courses chaque semaine comme c’est le cas durant la tournée outre-mer semble te réussir. Est-ce mieux pour toi de rouler tous les week-ends?

Louis Rossi : « Je pense que je suis bien préparé physiquement et qu’en roulant chaque semaine, on retient plus de choses que l’on peut mettre en application dès le week-end suivant. Et puis il n’y a pas de mystère : quand tu n’as pas les moyens de faire régulièrement des séances d’essais, il est certain que tu progresses beaucoup dès que les roulages se multiplient, surtout s’il s’agit de courses ».

GP-Inside : En ce moment, on voit aussi que les Mistral marchent très fort, tu suis leurs performances avec intérêt j’imagine puisque tu rouleras sur l’une d’entre elles l’an prochain ?

Louis Rossi : « Pour tout dire, je ne suis pas le seul à suivre leurs performances de près, l’équipe Tasca fait comme moi ! Je les emmenés voir les motos dans le box de l’équipe Tech3, on a été très bien accueillis, ils ont fait le tour de la moto, les mécaniciens ont parlé technique avec ceux de Tech3, c’était un moment très sympa. Quand je vois les résultats obtenus en ce moment par Schrotter et Cardus, je suis d’autant plus pressé de reprendre les commandes de cette machine ».

GP-Inside : Refaire un top 10 sera donc ton objectif pour la fin de saison ?

Louis Rossi : « Oui évidemment mais les performances de tous les pilotes sont tellement proches que l’on ne peut jamais augurer d’un résultat. J’ai corrigé pas mal de petits défauts et j’espère que je pourrai retrouver les mêmes sensations, les mêmes adversaires et que cette fois, je remporterai la bagarre dans le groupe ! ».

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de