Pedrosa ne garde pas un bon souvenir de Phillip Island ni de Iannone

C’est ce que l’on pourrait appeler un week-end pourri. Lequel ? Celui qu’a vécu un Dani Pedrosa à Phillip Island lors d’un Grand Prix d’Australie de MotoGP marqué par une défection de taille dans son box, un manque récurrent de performance, un départ calamiteux et un accrochage pour épilogue. Un incident qui sera d’ailleurs étudié à la fin de cette semaine en Malaisie, prochaine étape du calendrier, alors que les autres bisbilles constatées dans le peloton ont déjà été traitées. Il faut donc s’attendre à une suite. Et ce d’autant plus que Dani Pedrosa est remonté comme une pendule.

D’habitude si lisse et consensuel, Dani Pedrosa se montre cette fois bougon. Et il y a de quoi après cette épreuve australienne qui l’a satellisé à 25 points d’une place de dauphin au championnat qui est le seul objectif qui lui reste pour quitter cette saison la tête haute. Un déficit qui est la conséquence directe de son abandon provoqué par l’enthousiasme d’Andrea Iannone. Un incident que l’Italien à la Ducati Pramac explique ainsi : « je suis bien parti mais à cause d’un contact avec un autre pilote, j’ai dû élargir dans le premier virage ce qui m’a fait perdre des places. J’ai dû attaquer fort pour remonter et dans ce cas là, vous prenez plus de risques. L’accident a non seulement eu lieu parce que je freinais très fort mais aussi parce que la première ne s’est pas enclenchée. Je suis désolé, je n’a pas pu finir la course et je suis aussi désolé d’avoir ruiné la course de Pedrosa. »

Des excuses que l’équipier de Marc Marquez n’a pas encore relevé. Par contre, l’officiel du HRC développe le cas de Iannone dans le peloton : « lorsque vous vous retrouvez en bagarre avec d’autres pilotes, vous augmentez naturellement vos chances de subir un accrochage. Iannone avait déjà touché Crutchlow dans le premier tour et lorsqu’il s’est approché de ma moto, j’étais convaincu qu’il ferait encore une erreur. Il a déjà fait tomber plusieurs pilotes cette année. Il a encore fait une grosse erreur. Peut être qu’il n’apprend rien de ses fautes, mais à un certain moment, il doit en tirer les conclusions. Ces choses peuvent arriver, mais pas tous les week-ends. Cette situation est inacceptable. »

Voilà qui est fermement dit et qui rappelle des propos tenus à une période contre un autre pilote qui devait être faucher par le destin dans un Grand Prix de Malaisie qui aura lieu ce dimanche. Le sujet est donc sensible. Par ailleurs, Dani Pedrosa qui a été mis devant le fait accompli du départ de son chef mécanicien Mike Leitner à la fin de cette année, a eu également un mot pour son équipe : « comme toujours, j’ai été incapable d’attaquer dans les premiers tours. J’ai perdu cinq ou six positions dans les trois premiers tours. C’est dommage et nous devons vraiment faire autrement lors de la prochaine course pour éviter ça. Il faut que je sois capable d’attaquer lors des freinages mes rivaux dès le départ. » Dani Pedrosa, qui a renouvelé avec le HRC jusqu’en 2016, pointe à présent quatrième du championnat à 25 points de Valentino Rossi second au général. Il reste deux Grands Prix à disputer cette année.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de