Stefan Bradl a éliminé le dernier moteur d'Aleix Espargaro.

Lors de l’incident durant lequel Stefan Bradl est venu percuter Aleix Espargaro lors du Grand Prix d’Australie, le pilote allemand a non-seulement ruiné les chances de l’Espagnol à Phillip Island, mais l’a également mis dans une situation difficile pour Sepang.

En effet, dans le choc entre la Honda et la Yamaha Forward, la première a détruit l’électronique de la seconde, mais également une partie de son système d’injection.
Bilan; le moteur doit être retiré.

Pas de chance pour le pilote espagnol, il s’agissait d’un moteur tout neuf, et, surtout, le dernier compris dans le contrat annuel que le team NGM Forward avait passé avec Yamaha.

Aleix Espargaro, pour AS : « Avec le choc, Stefan a cassé mon électronique et le tuyau qui permet l’alimentation en carburant vers les injecteurs (ndlr : en fait, l’air comprimé pour le rappel de soupapes), donc toutes les soupapes ont éxplosé. Le moteur est à retirer alors qu’il était neuf, puisqu’on l’avait monté ici pour le roder et qu’il soit prêt pour Sepang, où on savait qu’il allait souffrir. Voyons maintenant comment nous allons faire. Celui de la deuxième moto a déjà un millier de kilomètres et cela se voit. Le règlement m’autorise 12 moteurs, mais j’ai en utilisé cinq, ceux qu’avait mon équipe par contrat. Ils coûtent très cher et Forward ne va pas en payer un de plus. » 

Stay tuned ! 

Rejoignez-nous sur Facebook 

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de