Alex Marquez : "Je veux gagner les 2 dernières courses de la saison"

Alex Marquez arrive à Sepang avec des chances non négligeables de repartir avec un titre mondial en poche (voir ici). Titulaire d’une avance de 20 points sur Jack Miller et de 41 sur Alex Rins, l’Espagnol a une lègere marge de manoeuvre. Mais dans une catégorie Moto3 qui vient encore de battre le record d’arrivée la plus serrée pour les 6 premiers concurrents à passer la ligne (242 millièmes de seconde de retard pour Alexis Masbou, 6ème à Phillip Island), il est difficile, voire impossible de prévoir le scenario d’une épreuve. Entre la pression inévitable face à un tel enjeu et une immense envie de se faire un prénom, le jeune espagnol rongeait son frein ce jeudi matin dans le paddock du circuit de Sepang, nous en avons profité pour lui poser quelques questions.

GP-Inside : Alex, vous avez 20 points d’avance sur Miller et 41 sur Rins, ce qui laisse des chances d’obtenir le titre dès dimanche, vous avez regardé les différentes possibilités ?

Alex Marquez : « Oui, mais ce que je veux, c’est gagner la course et que si c’est le cas, j’ai des chances d’être titré. Or, gagner une course est loin d’être facile car il y a toujours des rebondissements dans les derniers tours qui font que vous pouvez gagner une course ou la finir 6ème ou 7ème ! Ici, je vais travailler comme on le fait d’habitude, tenter de trouver les bons réglages pour avoir un rythme de course élevé et essayer de gagner la course ».

GP-Inside : Cela dit, même sans gagner, il vous suffit de finir sur le podium des 2 dernières courses et vous seriez champion, c’est un des cas de figures auxquels vous avez pensé ?

Alex Marquez : « Non pas du tout, mon seul objectif c’est de gagner la course ici, et aussi à Valence ! Ce seront les 2 dernières courses que je vais faire en Moto3 donc je veux en profiter à fond et donc les gagner ».

GP-Inside : Vous aviez fini 4ème à Sepang l’an passé, mais la course avait eu lieu avant votre première victoire à Motegi. Quelles différence y-a-t-il entre le ‘Alex Marquez 2013’ et le ‘Alex Marquez 2014’ ?

Alex Marquez : « La différence, c’est que l’an passé, j’étais toujours à la limite pour rester avec les 3 premiers du championnat et que cette saison, mon objectif est de gagner les courses. J’ai beaucoup progressé au niveau du pilotage et la Honda me paraît plus adapté à mon style, elle me permet d’être plus régulier cette saison par rapport à la KTM qui me posait parfois quelques soucis l’an dernier. Aujourd’hui je me sens plus à mon aise sur la Honda ».

GP-Inside : Marc, votre frère, a dit qu’il voulait vous éviter d’avoir trop de pression à porter du fait de votre nom. Quel est l’élément qui vous met le plus de pression aujourd’hui, la possibilité du titre ou celle d’être un Marquez ?

Alex Marquez : « (rires) J’ai peut-être un peu plus de pression de par mon nom car les gens sont un peu plus attentifs à mes résultats. Et maintenant que je mène le championnat, le phénomène est renforcé. Mais au final, j’aime bien cette pression car cela me sert à me motiver. Et puis durant les week-ends, je me concentre sur mon travail avec l’équipe, j’oublie tout ce qui passe autour pour gagner la course le dimanche ».

GP-Inside : Savez-vous s’il y aura une consigne d’équipe en votre faveur pour cette fin de saison ?

Alex Marquez : « Non, il n’y en aura pas. Si je dois gagner ce championnat, je veux le gagner honnêtement, sans l’aide de personne. Je veux être champion du monde en ayant travaillé suffisamment bien pour le devenir ».

GP-Inside : Quoiqu’il se passe d’ici les prochaines courses, vous serez pilote en Moto2 l’an prochain dans l’équipe Marc VDS… Pour vous c’est un peu comme quitter la maison familiale pour s’installer ailleurs, vous l’anticipez de cette façon ?

Alex Marquez : « Oui, c’est sûr qu’après avoir passé 5 années chez Monlau, c’est un peu ce sentiment que j’aurai. Mais parfois, changer d’environnement peut avoir du bon… ou pas. Mais en allant chez Marc VDS, j’ai la garantie d’avoir la meilleure équipe en Moto2. Et puis quand on a envisagé mon passage en Moto2, parmi les critères auxquels je tenais, je voulais avoir un coéquipier très compétitif pour apprendre plus vite. Tito Rabat est un ami mais il est redoutable sur la piste, et je vais apprendre énormément à ses côtés. Je suis également pressé de rouler avec une Moto2 parce que le gabarit de cette machine devrait mieux que convenir que la Moto3, elles est plus puissante, plus encombrante ».

GP-Inside : D’une certaine manière, quitter le team Monlau c’est devenir adulte pour vous non ?

Alex Marquez : « Oui, c’est un changement très important et parfois cela vous aide à progresser. Chez Monlau, tout le monde est très professionnel mais c’est un peu comme ma famille. Mais chez Marc VDS, cela fonctionne aussi un peu comme une famille, donc je vais faire en sorte d’être adopté ».

GP-Inside : Marc a dit qu’il ferait peut-être la dernière course de la saison en Moto3, ça vous plairait de le voir sur la même grille de départ que vous ?

Alex Marquez : « J’adorerais, et je suis certain que Honda pourrait lui préparer une bonne moto. Ce serait intéressant pour moi, mais aussi pour l’ensemble des concurrents de la Moto3 de voir s’il pourrait nous battre ! ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de