Guareschi : "Rossi? Quand les résultats viendront, plus personne ne parlera de changer l'équipe"



Vitto Guareschi a, lui aussi, donné sa conférence de presse au Wrooom et elle n’a pas été moins intéressante que les autres.

En effet, le team manager de la maison italienne a abordé des sujets dont on avait envie d’entendre parler…Rossi, GP12, futur line-up Ducati, shakedown de Jerez…

Et pour commencer, son rôle de team manager l’invitait naturellement à mettre un peu de pressions sur les épaules de tout le monde au sein de Borgo Panigale.« De toute évidence, cette saison, nous devons faire des résultats. Peut-être pas gagner tout de suite, mais au moins nous battre pour le podium ».

Et pour cela, il fallait une nouvelle arme. «Nous avons dû tout recommencer à zéro. La GP12 est un prototype pur. Nous avons fait tous les tests possibles sur la GP11.1 et recueilli une foule de renseignements pour concevoir une moto complètement nouvelle.

Nous avions atteint un point où les ajustements n’étaient plus suffisants pour progresser, il fallait faire des changements importants. Ce n’était possible qu’en repartant de zéro. C’est par exemple le cas du cadre périmétrique qui abritait le moteur disponible à l’époque des tests. Pour assurer une plus grande liberté d’action, il fallait retoucher au carter. Il en était de même aussi pour la position de conduite, dont Valentino s’est plaint toute la saison. Pour l’améliorer, il était nécessaire de déplacer des choses importantes, on ne pouvait pas y arriver avec une simple modification. « 

Le plan de bataille ensuite ! Pour revenir vers les sommets, la première escale se fera à Jerez, avec Guareschi en supervision. « Je serai chargé de superviser les tests à Jerez avec Battaini et Checa. Le premier s’occupera de tester la fiabilité et le second, les performances. Franco fera de longs runs afin de s’assurer que la moto est fiable et que les températures restent dans des plages correctes d’utilisation, tandis que Carlos va essayer différents réglages au niveau de la partie cycle. « 

Si beaucoup de tifosi de Ducati sont plutôt hostile à Valentino Rossi, Guareschi, quant à lui, est convaincu d’avoir la bonne équipe pour revenir au top.

«Jusqu’à la saison dernière, Valentino et son groupe d’amis étaient nos ennemis », dit-il en rigolant, « nous avons pris une année pour apprendre à nous connaître mieux. Nous avons traversé beaucoup de difficultés et nous sommes restés unis et forts. Nous nous en sommes bien sortis, malgré le résultat. « 

Valentino a manifesté sa volonté de terminer sa carrière chez Ducati, mais avec le renouvellement des contrats, d’autres opportunités pourraient naître pour les rouges mais de ça, Guareschi ne veut pas en entendre parler. « Je n’aimerais pas changer l’équipe. En ce moment, nous ne sommes peut-être pas très attractifs, mais quand les résultats viendront, il n’y aura plus aucune volonté de changer l’équipe ».

Stay tuned !

Source : gpone.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments