Sepang, Moto3, FP1 : Jack Miller, de bon matin.

Avant même qu’il ne commence, on sait que ce week-end sera placé sous le signe de plusieurs caractéristiques.

Tout d’abord, celles du circuit, avec ses deux grandes lignes droites nécessitant à la fois des fortes accélérations et de forts freinages, mais circuit qui possède également une piste très large qui engendre finalement bon nombre de grandes courbes.

Puis celle de la météo qui, comme toujours à ce moment de l’année, anticipe une alternance sans fin de soleil et d’averses, le tout sous une trentaine de degrés, ce qui en fait un des week-ends les plus difficiles physiquement pour les pilotes.

Ce matin, un grand soleil est de la partie lorsque les Moto3 prennent la piste pour la première fois du week-end, et l’on garde à l’esprit le record absolu du circuit réalisé par Luis Salom, l’année dernière, en 2.13.280.

Dès sa mise en route, le pilote local Hafiza Rofa, une des deux wildcards, voit son moteur vaporiser une bonne partie de son huile, mais sans grand inconvénient sur la très large piste du circuit malaisien.

Dès le premier tour, Miguel Oliveira pose un premier jalon en en 2.14.817 alors qu’Alessandro Tonucci part à la faute.
A la fin du premier run, c’est Efren Vazquez, toujours en recherche d’une solution pour l’année prochaine, qui est l’unique pilote sous la barre des 2.14, en 2.13.939, devant Oliveira, Marquez, Rins, Antonelli, Mc Phee, Kornfeil, Binder, Ajo, Miller, Masbou et Fenati.

Le classement n’évoluera jusqu’aux dernières minutes, où Miller (2.13.773), Vinales, Kornfeil et Kent viendront quelque peu modifier la hiérarchie duTop10, alors que Brad Binder clôture sa séance en chutant sans gravité.

Alexis Masbou conclue en 13ème postion, Jules Danilo 24ème.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de