Sepang, MotoGP, FP1 : Dani Pedrosa est là, Aleix Espargaro impressionne.

Avant même qu’il ne commence, on sait que ce week-end sera placé sous le signe de plusieurs caractéristiques.

Tout d’abord, celles du circuit, avec ses deux grandes lignes droites nécessitant à la fois des fortes accélérations et de forts freinages, mais circuit qui possède également une piste de 25 mètres de largeur qui engendre finalement bon nombre de grandes courbes.
Puis celle de la météo qui, comme toujours à ce moment de l’année, anticipe une alternance sans fin de soleil et d’averses, le tout sous une trentaine de degrés, ce qui en fait un des week-ends les plus difficiles physiquement pour les pilotes.

Ce matin, un grand soleil est de la partie lorsque les pilotes prennent une piste déjà à 35° pour la première séance MotoGP du week-end, et l’on garde à l’esprit le record absolu du circuit réalisé par Marc Marquez, l’année dernière, en 2.00.011, mais surtout  son 1.59.533 réalisé lors des essais pré-saison.

La totalité du plateau est équipée en Medium avant/ Medium arrière, pour dégrossir les réglages, et, sauf Marquez, beaucoup utilisent les disques de 340mm pour faire face aux gros freinages, à commencer par les Ducati officielles.

A la fin du premier run, c’est un trio de Honda qui plante une première banderille, avec Dani Pedrosa (2.01.513), Marc Marquez et Stefan Bradl, devant Jorge Lorenzo, Aleix Espargaro, Valentino Rossi et Cal Crutchlow.
D’après Bridgestone, les pilotent ressentent un peu de chattering avec les pneus avant Medium et souhaitent peaufiner les réglages avant de tester le nouveau Hard.

Durant le second run, Aleix Espargaro fait une toute petite glissade en perdant l’avant au bout de la dernière ligne droite, mais ne peut néanmoins repartir et doit prendre sa seconde moto.
Jorge Lorenzo prend le commandement provisoire (2.01.416).

Le dernier run voit Aleix Espargaro réaliser le meilleur temps provisoire en 2.01.393 avec de monstrueuses écopes de freins, les disque de 340 mm, mais sans le pneu Soft (donc en conditions de course).
Puis il utilise sa seconde moto pour un tour lancé avec le pneu Soft mais n’améliore pas.

Au contraire, c’est finalement Dani Pedrosa qui, en 2.01.379, lui volera la vedette, pour un centième de seconde.

Derrière les deux hommes, on retrouve Lorenzo, Marquez, Bradl, Rossi, Dovizioso, Crutchlow et Hernandez! 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de