Scott Redding pense que Marc Marquez a élevé le niveau du MotoGP

Il en a presque terminé avec une première saison de MotoGP qui lui apportera au final ce qu’il espérait : une Honda RC213V pour 2015. Certes, mais pour y accéder, il a dû emprunter des chemins de traverse et compter sur une relation restée privilégiée avec le Marc VDS Racing tandis que la trajectoire idéale aurait voulu qu’il soit justement récompensé de son parcours actuel avec le RCV1000R. Mais le team Gresini a choisi un autre destin alors que le Britannique s’est fixé comme objectif d’intégrer le HRC en 2016. Celui-là, c’est Scott Redding et, en Malaisie, il s’est fendu d’un commentaire déférent à l’égard de celui dont il espère un jour partager le box: Marc Marquez.

Maintenant, attention, cette démarche n’est pas que intéressée. Elle trahit aussi un sentiment sincère qui donne une idée de la marque Marquez dans la catégorie reine des Grands Prix : « je pense qu’il y a plus de dépassements depuis qu’il est arrivé » juge le vice-champion du monde Moto2 de l’an passé. « je pense que l’on veut plus démontrer car c’est le nouveau qui vient d’arriver et qui bat tout le monde lors on essaie tous d’élever notre niveau de jeu pour prendre la meilleure place possible en course. On se bat tous pour le moindre point à présent plutôt que d’assurer une place pour le classement général au championnat. »

Et lui, où se situe-t-il par rapport à la référence ? « Nous avons un style de pilotage similaire. La chose qui diffère vraiment c’est sa manière de jouer avec l’arrière de la moto. Mais c’est ce que faisait déjà Casey Stoner. Il se rapproche beaucoup de Casey. On ne peut pas faire la même chose avec une Honda Open qui offre des sensations différentes. On a aussi des pneus, des suspensions et des freins différents. Avec notre pneu soft postérieur on ne peut pas jouer avec l’arrière non plus. Mais j’apprends et j’essaie toujours d’améliorer mes sensations avec la moto. »

En 2015, Redding abandonnera les Nissin et autres Showa pour la monte des champions que sont Brembo et Öhlins, des choix techniques qu’il souhaitait ardemment pour se retrouver à armes égales. Dans la nouvelle structure du Marc VDS Raing, il aura Chris Pike comme chef-mécanicien après avoir tenté en vain de convaincre Jeremy Burgess de sortir de sa retraite. Au terme du premier jour passé à Sepang, il a réalisé le quinzième temps sur le sec et le vingt et unième sur le mouillé. Il est douzième au championnat avec 69 points et colle au train de son équipier Alvaro Bautista équipé de la Honda Factory.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: crash.net

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de