Sepang, MotoGP, FP3 : Dani Pedrosa reste le plus fort, Pol Espargaro chute lourdement sur son huile.

Après l’alternance soleil-pluie d’hier, attendue et arrivée, nous repartons à zéro avec un grand soleil qui inonde le circuit aujourd’hui.

Les températures sont attendues en hausse par rapport à celles de la veille (44°) mais pour le moment, les pilotes MotoGP se contentent d’un « petit » 30° dans l’air et 37° sur la piste.

Le meilleur temps réalisé hier, par Dani Pedrosa en 2’01.379, est encore loin du record officieux du circuit, établi en  1.59.533 par Marc Marquez lors des tests pré-saison.

La plupart des pilotes débutent la séance avec la même configuration de pneus qu’hier (Medium avant / Medium arrière), sauf Jorge Lorenzo et Pol Espargaro qui ont fait monter le nouveau pneu Hard à l’avant, Aleix Espargaro qui attaque d’emblée avec un Soft arrière, et Marc Marquez qui teste déjà le Hard arrière (et les disques de 340mm, contrairement à hier)…

Quoi qu’il en soit, la piste est visiblement beaucoup plus rapide que vendredi et, après quelques minutes, on retrouve Dani Pedrosa en 2.00.454 devant Lorenzo, Marquez, Bradl et Aleix Espargaro, tandis que le frère de ce dernier finit au sol en perdant l’avant au virage #4.

Pedrosa entame son deuxième run avec un pneu arrière Hard, chose que ne fera pas Andrea Iannone puisqu’il a déjà retiré son cuir, suite à son harponnage par Marc Marquez hier.

Le pilote italien déclare avoir trop de douleurs et pas assez de force pour contrôler sa moto.
Durant ce second run, seul Stefan Bradl améliore son temps parmi le Top10.

Lorenzo et Pedrosa testent le nouveau pneu avant Hard tandis que  Mickael Laverty perd sans gravité l’avant de sa PBM au virage #3.

A ce point de la séance, Bradley Smith, Alvaro Bautista et Andrea Iannone ne sont pas qualifiés pour la QP2.

L’emballage final voit Marquez essayer le pneu avant Hard alors que la plupart de ses concurrents sont revenus au Medium.

Bradley Smith se hisse à la 6ème place provisoire alors que Scott Redding semble indiquer à Pol Espargaro que sa moto perd de l’huile. Celui-ci se range puis repart en piste avant d’en perdre le contrôle et de chuter lourdement. Le pilote, conscient, reste au sol, sa moto prend feu et on sort le drapeau rouge à 2 minutes du drapeau à damiers. Pol Espargaro est évacué vers la clinique mobile avec une possible fracture de la jambe gauche.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store