Louis Rossi incertain pour le GP de Malaisie

17ème de la séance de qualification sur le circuit de Sepang, Louis Rossi n’a rien laissé paraître de la séance de torture qu’il a vécue ce samedi après-midi. Victime d’une chute en fin de 3ème séance d’essais libres, le Sarthois s’était relevé sans trop souffrir. Mais au fil des minutes, le pied gauche du pilote SAG est devenu douloureux, et au terme de la qualification, Louis Rossi ne pouvait tout simplement plus poser le pied à terre.

A la clinique médicale, on décidait de procéder à une radiographie, suspectant une fracture de l’astragale. Examen négatif, il n’y a pas de fracture mais les douleurs sont intenses et le Français devra repasser par la clinique mobile avant le warm up dimanche pour faire le point et obtenir le feu vert de l’équipe médicale pour participer à l’avant-dernière épreuve de la saison.

Les dents serrées, Louis Rossi a tout de même accepté de revenir avec nous sur cette journée au bilan sportif prometteur mais douloureuse malgré tout.

GP-Inside : Louis, une qualification intéressante à tout juste 1’’ de la pole position, mais dans la souffrance. Que s’est-il passé ?

Louis Rossi : « Je suis triste parce que sans cette mésaventure je pense qu’on pouvait faire encore mieux, cela se passait très bien depuis le début du week-end. J’ai fait une petite faute durant la séance de ce matin et je me suis tordu la cheville en tombant. Il n’y a rien d’osseux qui a été touché mais je souffre énormément. Juste après la chute, c’était encore supportable mais ensuite j’ai commencé à avoir du mal à marcher, pendant la séance j’ai souffert et maintenant que la journée est terminée, c’est de pire en pire ».

GP-Inside : Si on ne parle que d’un point de vue sportif, la qualification est prometteuse ?

Louis Rossi : « Oui, surtout que je n’ai pu faire qu’un seul tour rapide en étant seul en piste, j’essayais de remonter sur un groupe devant moi, j’ai profité de son aspiration. J’ai fait ce que j’ai pu compte-tenu du contexte. Je n’arrive pas toujours à me qualifier dans les 20 premiers donc sportivement c’est positif mais je me mords les doigts de cette chute parce que je me sentais capable de faire encore mieux ».

GP-Inside : Avec la chaleur de la Malaisie et cette blessure, si tu roules, il faut se préparer à passer un moment en enfer là non ?

Louis Rossi : « Le personnel de la clinique mobile trouvera le moyen de m’éviter de souffrir de cette cheville et moi, de mon côté, je suis capable de passer outre la douleur une fois en course. On sait déjà que l’épreuve sera interminable mais je pense que je peux bien m’amuser en me bagarrant de nouveau avec les pilotes contre lesquels je me suis battu à Phillip Island ».

GP-Inside : Si tu es sur la grille de départ demain, ce sera pour aller chercher des points ?

Louis Rossi : « Oui, des points, et si je suis en bagarre pour un top 10, je peux faire la promesse de tout faire pour aller chercher ce résultat dans les 10 avant d’aller disputer la dernière épreuve à Valence ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de