Sepang, Moto3, la course : Vazquez devant Miller à onze points de Marquez

Le titre mondial de la catégorie Moto3 se jouera lors du dernier Grand Prix à Valence. C’est la certitude livrée par une course à Sepang où Jack Miller avec sa KTM n’a eu de cesse de se débattre au milieu de quatre Honda. Mais, dans le final, l’Australien a reçu le soutien d’un Danny Kent qui a réparé en partie sa perfidie du Japon pour permettre au chef de file des troupes de Mattighofen de grignoter encore un peu plus le capital au championnat d’Alex Marquez. Ce dernier se contente d’une cinquième place devant un Alexis Mabou revenu du diable vauvert. Mais sous le drapeau à damiers, c’est Vazquez qui a jubilé. 

Jack Miller n’a pas laissé sa part aux chiens durant cette épreuve où il a fait étal de ses talents lors des freinages et de sa détermination dans les batailles de chiffonniers. Les contacts avec son rival espagnol pour la couronne suprême ont été légion, viril mais correct dira-t-on, une stratégie à laquelle il était condamné dès son arrivée en Malaisie. Et qu’il a assumé.

Ceci dit, elle ne s’est pas concrétisée par une victoire qui lui aurait permis de récupérer cinq précieuses unités supplémentaires, mais cette seconde place derrière Vazquez vaut de l’or alors que le podium est complété par un Alex Rins qui en a fini avec ses derniers espoirs de titre mondial cette année.

Côté Français, c’est un Alexis Masbou qui nous laisse encore une fois un sentiment mitigé. Parti de la onzième place sur la grille, il s’est retrouvé vingt et unième au terme d’un premier tour qui, au contraire, a permis à Rins de se refaire de sa dix septième place de départ. Puis le tricolore a mis le nez dans la bulle pour remonter au sixième rang. Nous voilà partagés entre la frustration d’un envol manqué et la joie d’une remontée pleine de panache.

McPhee a chuté dans le dernier tour et se voit ainsi très mal récompensé de ses efforts. Les deux pilotes du VR46 ont abandonné et c’est Bastianini qui ferme le top 10. Jules Danilo est dix septième à un jet de pierre du point de la quinzième place récolté par Remy Gardner. Le fils de qui vous savez. Au championnat constructeurs, enfin, Honda vire en tête mais KTM est seulement à neuf points derrière. Valence sera un vrai bouquet final.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de