Conférence de presse post-course: Marc Marquez, libéré, veut s'amuser à Valencia.

Encore en sueur après sa 12ème victoire de la saison, Marc Marquez a expliqué combien et pourquoi celle-ci était importante.

Au planning pour l’avenir; s’amuser à Valencia et soutenir son frère dans la lutte pour le titre mondial.

 

 

 

  

Marc Marquez: « C’était vraiment une course très très difficile, en particulier physiquement. Lors du départ, j’ai fait une erreur dans le premier virage,  j’ai freiné trop tard puis je me suis rabattu, car je partais trop au large et j’ai touché Jorge, mais oui, j’ai perdu beaucoup de places. Ensuite, j’ai forcé vraiment beaucoup pour dépasser les pilotes durant les 2 ou 3 premiers tour, puis, après cela, quand j’étais derrière les pilotes Yamaha, j’ai essayé de laisser les freins et les pneus se refroidir. Puis, quand il restait 7 ou 8 tours, je suis revenu à ma tactique de course habituelle, puisque j’avais essayé autre chose en Australie et que ce ne fut pas bon, donc je me suis donné à 100%. C’était vraiment difficile physiquement, j’avais très chaud sous le casque, mais je suis vraiment heureux  de revenir au premier plan et d’égaler le record de Mick Doohan. Le battre serait important, mais à Valencia, je ne veux aucune pression et je veux juste m’amuser.
Ici, je me suis donné au maximum et j’ai gagné car je savais que si je faisais une mauvaise course  ou subissais une autre chute, j’aurais la pression à Valencia.
Mais après cette victoire, je vais me sentir libéré à Valencia et j’essaierai d’y donner mon meilleur pour fournir un bon spectacle devant les fans, mais aussi de m’amuser. »

 

Au sujet de la course des Moto3.

Marc Marquez« J’ai une certaine expérience des convocations à la direction de course pour des contacts avec d’autres pilotes. J’y suis allé à de nombreuses reprises pour un contact avec un pilote. Mais assister à six ou sept contacts durant une seule course, entre les deux mêmes pilotes et dans la même situation, c’est quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant. Je ne connais pas encore la décision de la Direction de course, mais oui, Miller était très agressif. Si la direction de course dit qu’il pouvait le faire, je pense que mon frère a aussi le potentiel et la capacité de le faire. 
Je donnerais tout ce que j’ai de chance à mon frère car ce sera un jour très important pour lui. Mais, de toute façon, il a vraiment fait bien ici, et s’est donné à 100%, et ce (ndlr: le résultat) sera différent à Valencia. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de