A Sepang, le team Tech3 a pris la troisième place au championnat à Ducati

Les choses auraient pu tourner à l’aigre, ce week-end, en Malaisie pour un team Tech3 qui a cependant réussi à tirer les marrons du feu portant à ébullition le chaudron de Sepang. Un épilogue qui n’était pas si évident à déceler après les images apocalyptiques d’un Pol Espargaro étendu pleine piste avec un masque de douleur aux côtés d’une moto se consumant. L’Espagnol venait d’être éjecté de sa Yamaha blessée à son radiateur d’huile par un corps étranger souillant la piste. Bilan, un samedi passé au repos avec un pied fracturé et une qualification à une douzième place. Pendant ce temps, Bradley Smith se classait neuvième sur la grille de départ. Bref. Tout ne s’annonçait pas pour le mieux pour les ouailles d’Hervé Poncharal.

Et pourtant, la course s’est montrée plus clémente pour l’équipe française qui a profité de la double chute de Pedrosa et des soucis des Ducati pour se présenter comme une prétendante au carré de tête. Ce sera finalement un tir groupé aux frontières du top 5. De quoi satisfaire largement le patron au vu des circonstances : « quelle fantastique et brillante fin de meeting nous avons vécu là » s’est exclamé le Gaulois. « Nous étions tous préoccupés à propos de l’état de santé de Pol après sa lourde chute et on ne savait pas s’il serait en mesure de faire la course et, à quand bien même, de la finir. Même si un pilote est un athlète complet, ce n’est jamais facile d’affronter les chaleurs tropicales que l’on rencontre ici. Mais nos deux pilotes se sont bien élancés, ils se sont montrés réguliers et ils n’ont pas fait la moindre erreur ».

« Pol et Bradley ont mis le nez dans la bulle et ils méritent leur résultat. J’étais heureux de voir Brad remonter sur Bradl et tenter de le passer dans le dernier virage après un ultime tour rapide. Malheureusement, ça ne l’a pas fait mais cette cinquième place succède à son podium en Australie. Pol a aussi été incroyable et finir sixième dans son état montre son état d’esprit de guerrier. Je les félicite tous les deux comme je remercie Yamaha de leur support essentiel à ce résultat. Maintenant direction Valence où nous tenterons de consolider notre troisième place au championnat des équipes. »

Une hiérarchie importante et acquise au détriment de l’usine Ducati. Cependant, il faudra aussi que le patron regarde aussi de près le duel qui ne manquera pas de se dérouler en Espagne entre ses deux pilotes pour le gain de la sixième place au championnat pilotes. Espargaro tient la position mais n’a plus que sept longueurs d’avance sur son équipier et neuf sur son frère équipée de la Yamaha Forward.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de