Entre Miller et Alex Marquez à Sepang il n'y avait rien de méchant

C’est l’épilogue de la joute entre les deux protagonistes pour un titre en Moto3 qui se jouera à Valence qu’a prononcé la Dorna. Un dernier rendez-vous de l’année qui vaudra le déplacement même si, fondamentalement, le pilote Honda garde l’avantage sur un officiel KTM qui sera contraint à la victoire en Espagne. Alors que le leader au classement général pour onze points pourra se contenter d’une quatrième place. Mais, en attendant, qu’on se le dise, à Sepang, il n’y avait rien de méchant.

C’est l’homme de la Dorna auprès des directions de course qui l’a assuré. Javier Alonso est celui-là et il voudrait que l’on retienne le fait que Jack Miller n’a jamais voulu mettre à terre son adversaire. Aucune mauvaise intention, aucune préparation d’un attentat. Des faits de course, un duel tendu, voilà tout. D’ailleurs, les réclamations d’Emilio Alzamora du team Estrella ont été rejetées. Et il n’y eu aucun appel de formuler.

En même temps, en insistant sur l’intention du pilote lors des manœuvres sur la piste, l’officiel prend date. Il n’a échappé à personne que le renversement de situation dans la course au titre viendrait surtout d’une chute d’un des prétendants à la consécration, lors de la course de Valence. Cela vaut pour les principaux intéressés comme pour leurs alliés objectifs. Ce serait en effet dommage d’assister à un jeu de massacre entre les Honda et les KTM pour une finale. Les grappes d’attentistes au bord de la piste lors des qualifications suffisent déjà à gâcher le spectacle.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motor.as


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de