CEV, Moto3, course : Fabio, et les autres…

Pour une fois, en raison du titre déjà acquis par Fabio Quartararo qui réduit à néant tout suspens, la course de Moto3 n’est pas attendue de façon très passionnée. On avait raison sur la forme. Sur le fond, ce second titre du jeune pilote français, nous met déjà l’eau à la bouche, en pensant à la saison prochaine où il fera ses débuts en Grand Prix…

Au départ, Gabriel Rodrigo s’élance le mieux mais c’est Fabio Quartararo qui présente en tête au premier virage de cette manche de 18 tours.

Quelques virages plus loin, Maria Herrera , s’arrête sur un problème mécanique juste après que 2 pilotes soient partis à la faute.

En tête, Fabio Quartararo creuse immédiatement un écart qui va en s’agrandissant. A voir sa roue avant qui décolle à la sortie de certains virages, le pilote français s’amuse visiblement bien.

 Derrière, c’est Stefano Manzi qui prend la tête du groupe de chasse , devant Gabriel Rodrigo , Nicolo Bulega, Marco Ramirez et  Remy  Gardner.

Hugo Casadesus abandonne en même temps que Jorel Boerbom.

Au troisième tour, l’écart entre le leader et ses poursuivants est de 2,5 secondes.

Au cinquième tour, cinq secondes derrière le champion en titre, Stefano Manzi chute sans gravité avec sa Mahindra et réduit ainsi le groupe des poursuivants à quatre unités; Rodrigo, Gardner, Ramirez et Bulega.

Au septième tour, Martin Vanhaeren part à la faute.

A la mi-course, Fabio Quartararo relâche légèrement son effort  avec plus de 6 secondes d’avance, tandis que Juan Bellver, qui porte la combinaison de Nico Terol,  part à la faute.

Durant la seconde moitié de course, Nicolo Bulega parvient peu à peu à s’échapper du groupe de chasse.  En tentant de le suivre, Gabriel Rodrigo part à la faute sur une bosse en milieu de virage. Il repart en 12ème position.

Lors des deux derniers tours, Remy Gardner donne tout ce qu’il peut pour remonter sur Nicolo Bulega, au prix de plusieurs pertes de l’avant. Le contact s’opère dans l’avant-dernier tour.
Dans le dernier tour, Gardner passe Bulega mais sort trop large et laisse passer non-seulement le pilote italien du VR46 mais aussi Marco Ramirez.

Une fois la ligne passée avec 6,8 secondes d’avance, Fabio Quartararo peut enfin porter son Tshirt commémoratif et arborer le #1 sur sa machine!

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de