A Valence, Suzuki reprendra officiellement la partie

Il aura fallu attendre la dernière épreuve de la saison 2014 de MotoGP pour assister à l’arrivée d’un nouveau venu sur la grille de départ. Enfin, ce n’est pas tout à fait un nouveau puisqu’il s’agit d’un retour. Et plutôt que de parler d’arrivée, il serait sans doute plus juste de qualifier l’initiative de préliminaires. Mais le fait est là : à Valence, il y aura un constructeur de plus sur la grille de départ : Suzuki.

La récompense d’un an à limer en privé et parfois seul les pistes pour se remettre dans le bain et au niveau. Sur ce plan, il y a encore beaucoup à faire, mais qu’importe, tant Davide Brivio que Randy de Puniet goûteront à cette opportunité de se frotter à nouveau à la compétition ouverte. De quoi prendre une leçon, mais c’est justement à apprendre que cherche cette nouvelle équipe Suzuki de Grand Prix : « nous avons longtemps attendu ce moment » souffle Davide Brivio. « Et c’est un grand moment pour nous. Je suis heureux d’aller à Valence, et ce sera aussi une récompense pour Randy en rétribution de son excellent travail accompli pour faire avancer le projet. »

Un Français qui a réussi à pérenniser sa place auprès de l’enseigne d’Hamamatsu aux côtés des deux fers de lance désignés que sont Aleix Espargaro et Maverick Vinales : « Randy fera le championnat Superbike 2015 au sein du team Cescent Suzuki et il garde sa place comme pilote d’essai MotoGP. » Cela fait maintenant trois ans que le constructeur ne s’est pas frotté à la concurrence dans une telle compétition : « c’est la fin de notre période de préparation. Une nouvelle aventure commence » poursuit le patron italien dans le box. « L’adversité sera forte, elle a continué à travailler et nous devrons apprendre d’elle pour combler l’écart. Nous relèverons le défi ! Ce sera un week-end important qui nous servira de base pour nos essais hivernaux. »

C’est avec la GSX-RR que Suzuki écrira sa nouvelle histoire en MotoGP. Dans cette catégorie, la marque revendique une victoire avec Chris Vermeulen en 2007. Mais l’essentiel du palmarès s’est fait à l’époque de la 500 deux temps. Une période de 24 ans marquée par les titres constructeurs conquis par deux fois avec Barry Sheene, puis Marco Luccinelli, Franco Uncini, Kevin Schwantz et, en 2000, Kenny Roberts Jr.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek


 

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de