Jack Miller gagne mais perd le titre, un deuxième Marquez champion du monde

La belle finale attendue a eu lieu et elle été même superbe. Il n’y a pas eu de coups bas, mais des coups entre des combattants saignants qui ont joué leurs partitions sans avoir à consulter le moindre panneau d’affichage au box. Jack Miller a remporté la victoire aux forceps mais Alex Marquez qui a gardé ses nerfs franchit la ligne d’arrivée à une troisième place suffisante pour rejoindre son frère Marc sur le toit du monde.

Un événement que l’on a pu savourer que sous le drapeau à damiers, lorsque l’Australien a pu enfin mettre aux pas un Isaac Vinales concentré sur son seul sort et quand, après un léger écart dans un des ultimes virages, Danny Kent a, contre son gré, desserré son étau sur la Honda du frère de qui vous savez.

Avant d’en arriver là, Rins et Vazquez l’ont joué « coprorate » ce que n’a pas oublié le teigneux et rugueux officiel KTM qui les a dédaignés dans le tour de décélération. Mais, au bilan, on a eu du sport et le verdict est sans appel. Le podium est ainsi constitué de Miller, Isaac Vinales et Alex Marquez. Rins ferme le top 5 et sauve une troisième place au championnat qu menaçait Vazquez sixième. Côté Français, Jules Danilo a chuté alors qu’Alexis Masbou finit douzième. Et sixième au classement général, cette fois définitif. Et KTM est champion du monde des constructeurs.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de