Marco Melandri, pilote Aprilia en Grand Prix malgré lui ?

Ce n’est pas à proprement parler une surprise, mais, rarement une telle annonce aura été faite aussi tardivement et avec aussi peu d’enthousiasme. Il faut espérer que la conviction, au moins, y est, car la tâche qui attend une usine Aprilia qui a décidé de se lancer dans la grande aventure du MotoGP est colossale. Même pour un constructeur aux 54 titres mondiaux, dont les deux derniers viennent d’être acquis en WSBK, le chemin sera long et pentu pour atteindre le sommet de l’élite des Grands Prix.

Et pour ces premiers tests de l’intersaison à Valence, le trio aligné par Noale composé d’Alvaro Bautista , 30 ans, d’Alex Hofmann, 34 ans, et, donc, de Marco Melandri, 32 ans, faisait comme allonger la distance et accentuer le dénivelé de cette route. Aprilia se concentre sur sa distribution pneumatique et sa transmission « seamless » tandis qu’au cours de la saison 2015, il faudra aussi se pencher sur la suivante. Ce n’est donc pas le travail qui manquera au sein du team Gresini récupéré après que celui-ci n’ait plus eu les moyens de s’offrir des Honda. Mais après tout, ce travail de pionnier, l’ancien titré du feue la 250 et vice-champion du monde MotoGP millésime 2005, avec Gresini, déjà, en a toujours rêvé : « On m’a proposé l’opportunité de développer un projet entièrement nouveau et c’est quelque chose que je n’ai pas encore fait dans ma carrière puisque j’ai toujours ‘hérité’ des motos que j’ai pilotées. Je suis pour cette raison curieux de relever ce défi. » a déclaré l’Italien.

« Je travaille avec une entreprise et un département compétition qui sont venus me chercher et avec lesquels je souhaite continuer à travailler pour développer cet ambitieux projet » a-t-il poursuivi. « Aprilia Racing a déjà démontré sa capacité à produire d’excellentes motos et à les faire progresser. Je vais faire de mon mieux. Notre objectif est assez ambitieux : développer une moto mais aussi un nouveau prototype avec lequel nous courrons en 2016. Ce sera une saison exigeante et nous aurons beaucoup de travail mais nous sommes prêts pour ce challenge. »

Quant au patron de la compétition, Romano Albesiano, il ne cache pas vraiment la difficulté qu’il a rencontrée pour arriver à cette issue : «  Marco Melandri est la dernière pièce du puzzle que nous devions résoudre pour préparer la participation d’Aprilia à la prochaine saison du MotoGP. » La pièce rentrée aux forceps, il convient de positiver : « Ces derniers jours ont été très excitants puisque nous sommes passés de la dernière manche du Superbike, à Losail, à cette nouvelle aventure en MotoGP. Nous sommes ravis d’annoncer la signature de Marco parce qu’il complète notre team à la veille d’un nouveau challenge. Nous arrivons en MotoGP un an plus tôt que prévu, avec l’enthousiasme que nous ont donné nos deux titres dans le Championnat du Monde Superbike. Nous avons décidé d’accélérer notre programme parce que nous souhaitons mettre à l’épreuve notre travail sur les circuits les plus exigeants et dans le championnat le plus compétitif au monde. Aprilia a remporté 54 titres mondiaux, des centaines de victoires à travers le monde et cela prouve que nous avons les capacités techniques et l’attitude nécessaire pour courir dans la compétition la plus prestigieuse. »

On rappellera qu’au cours du dernier Grand Prix à Valence une annonce surprise d’un team IodaRacing que l’on croyait en phase terminale a promis, qu’en 2015, il serait de la partie avec Alex De Angelis. Avec une ART surannée et indépendante ou comme laboratoire d’Aprilia, comme cela devait être déjà le cas cette année ? Avec quels moyens ? On ne sait encore.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de