Après la frustration de Valence, Lucas Mahias met les choses au point.

La compétition moto n’est pas un long fleuve tranquille et, malgré de bonnes améliorations du comportement de la TransFiormers (16ème temps en FP2), l’équipe de Christian Boudinot a connu un week-end frustrant, avec des problèmes de frein arrière, puis une chute en course dès le 5ème tour.

En étant retombé lourdement sur son épaule, la participation de Lucas Mahias à la dernière manche du CEV était sujette à caution, mais ce dernier a tenu a préciser qu’il y serait bien présent, toujours sur le circuit Ricardo Tormo de Valencia.

Même si les pneus et les moteurs sont différents, avec un meilleur chrono réalisé en 1.36.3 en Grand Prix, l’équipe Promoto Sport a toutes ses chances pour pouvoir y concrétiser un très bon résultat.
C’est tout le mal qu’on leur souhaite!

Lucas Mahias: « Ce week-end la moto et moi avons eu une petite dispute, le dimanche. Elle a décidé de m’éjecter assez rapidement. J’ai perdu 2 secondes le tour précédant ma chute car la moto accélérait bizarrement. J’étais prêt a abandonner…

Je ne pouvais pas gérer les gaz.  L’ouverture c’était : 30% et d’un coup 100%. Dans le virage 6, elle s’est accélérée à fond et m’a éjecté!
On voit bien le souci à l’acquisition de données. Des grands pics sur la courbe de gaz difficilement explicables! Bref, je suis bien froissé. Une petite fracture au pouce et des douleurs dans l’épaule.

Mais je tiens à finir mon boulot cette année avec Christian, donc je serai a Valence ce week-end pour le CEV.
Cette moto est le projet de Christian Boudinot, mais je suis le pilote depuis le début et, franchement, ça serait difficile de voir un autre pilote dessus ce week-end! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store