"Spy attitude" : Aprilia démarre doucement mais se renforce.

Faire des chronos assez modestes pour un premier retour en MotoGP n’est une surprise ni pour les observateurs, ni pour les hommes d’Aprilia.

Le propos de ces trois jours de tests était plutôt d’accumuler les kilomètres ainsi que de recueillir les impressions des pilotes et des données afin de pouvoir élaborer la moto 2015.

Côté châssis, on notera aisément que le cadre de la machine a été renforcé dans sa partie la plus étroite, par rapport aux motos du team Ioda.
Autre modification importante, outre l’habillage en carbone spécifique, l’entrée d’air ne se fait plus latéralement, comme sur les Honda, mais frontalement comme sur toutes les autres machines.

Si la moto était bien équipée d’un rappel de soupapes pneumatique, les moteurs utilisés à Valence étaient, d’après Romano Albesiano, en configuration 2014 et non 2015, cette dernière évolution ne devant faire son apparition qu’aux prochains essais en Malaisie. Toutefois, le patron du team Aprilia a confié qu’il était déjà content de cette version 2014, qui apportait à la fois une plus grande puissance, tout en conservant un « caractère similaire » à celle de la version par classiques ressorts de soupapes.

Toujours selon ses dires, la boîte seamless devrait faire son apparition lors de la première moitié de saison.

Enfin, notons que la moto noire et rouge était équipée des étriers de freins Brembo, un point sur lequel nous reviendrons prochainement.
Au final, la moto 2015 ne devrait pas être très différente, extérieurement, à ce que nous avons vu à Valence.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store