"Spy Attitude" : quand Ducati sort la lampe magique d'Aladdin…

S’il est une marque qui ne fait pas trop de cachotteries concernant ses différents développements et essais, il s’agit bien de Ducati. Loin des paravents Honda qui se dressent à la moindre dépose de pièce, ou des volets roulants qui s’abaissent chez Yamaha, chez Ducati, c’est plutôt « journée portes ouvertes » dans l’attitude générale.

Il faut reconnaître que la marque italienne est plutôt à la traîne en terme de performances, et n’a donc pas grand-chose à cacher, et que, de plus, même les spécialistes ont tendances à se perdre un peu parmi les innombrables versions de la Desmosedici.  

Quoi qu’il en soit, à défaut d’avoir des certitudes, nous avons compris à Valencia à quoi servaient les supports apparus sur le bras socillant de la moto de Michele Pirro lors de tests privés sur ce même circuit. Ils permettent la fixation d’un étrange système qui comprends une source de lumière, un récepteur et tout un tas d’électronique.

A quoi cela peut-il bien servir?
Nous n’avons évidemment pas les compétences pour répondre, mais il semble possible qu’il puisse s’agir d’un capteur optique multi-axes de glissements destiné à étalonner puis régler le Traction Control.

En gros, alors que jusqu’à présent les Tractions Controls opéraient à partir de capteurs embarqués mesurant le couple (Honda), les variations de régime moteur ou de vitesse de la roue arrière, voire les accélérations sur 3 axes grâce aux accéléromètres, ce système utiliserait optiquement la granulosité de la piste pour détecter les glissements latéraux intervant en cas de survirage ou de sousvirage, un des points faibles de la Ducati; une double mesure qui permettrait d’affiner à terme le réglage du Traction Control de la future GP15.
Nous rappelons qu’il ne s’agit cependant que d’une simple hypothèse de notre part…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de