Suzuki va devoir penser à quatre motos en 2017

L’idée a été lancée par un Randy De Puniet qui n’a pas été retenu pour poursuivre l’aventure avec la GSX RR mais qui fera du WSBK avec la GSX/R. Pour bien faire et bien avancer dans son développement, l’usine d’Hamamatsu gagnerait à aligner deux motos de plus aux côtés de ses deux machines officielles. Une stratégie qui n’est pas inédite car appliquée par ses collègues Honda, Yamaha et Ducati. Mais c’est aussi un schéma plus qu’encouragé par la Dorna. Et c’est sans doute à l’aune de cette volonté que la perspective prendra forme en 2017.

Carmelo Ezpeleta a de la mémoire. Il se souvient que lorsque Suzuki était présent dans son paddock, il avait fait preuve de largesse à l’égard du constructeur au sujet de la fiabilité de ses moteurs. Tout ça pour constater, ensuite, et à regret, le départ précipité du blason japonais. Maintenant qu’il revient, il va devoir montrer patte blanche, une attitude qui sera aussi observée par ses compatriotes Honda et Yamaha tout comme par Ducati, qui jouent le jeu en investissant chacun sur quatre motos.

Alors, politiquement et financièrement, Suzuki devra s’aligner et jouera au moment de la prise de décision sur le fait que le duo supplémentaire l’aidera au développement de son programme. Mais Davide Brivio, l’homme des stands, nous explique clairement quelles seront les vraies raisons du doublement des effectifs : « Suzuki a toujours eu son équipe officielle. Nous préférerions poursuivre avec ces deux seules motos mais, il arrivera certainement un moment où la Dorna nous demandera d’avoir une équipe satellite. C’est difficile pour 2015 et ce ne sera pas plus simple en 2016 car nous sommes en pleine phase de développement et nous avons besoin de concentrer toutes nos énergies là-dessus. »

« Mais ensuite, il nous faudra envisager la possibilité d’aligner deux motos supplémentaires. Tout reste à discussion mais le souhait de la Dorna est de voir tous les constructeurs engagés avec quatre motos sur la piste. » Il reste donc à Randy De Puniet à collectionner les titres mondiaux en WSBK. Reste que lorsque l’on se remémore les tergiversations de Suzuki sur le sujet à l’époque où ils étaient sur la grille de départ, on se dit que les discussions vont être serrées. Souvenez-vous des désillusions d’un certain Jorge Martinez…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: crash.net


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de