Vito Ippolito a été reconduit comme Président de la FIM. Jacques Bolle Vice-Président.

Les 103 fédérations nationales réunies à Jerez de la Frontera ont mis leur bulletin dans l’urne pour élire le Président de la Fédération Internationale de Motocyclisme. Un poste tenu depuis les quatre dernières années par le Vénézuélien Vito Ippolito qui s’était déjà succédé à lui-même. Une constance qu’il déclinera à nouveau grâce à ses 62 voies recueillies. Mais la concurrence est là puisque son rival tardivement déclaré, soit le Portugais Jorge Viegas a recueilli 41 suffrages.

A la tête de la FIM depuis 2006, Vito Ippolito pourra poursuivre son œuvre jusqu’en 2018. Il sera aidé en cela par trois membres que sont Andrzej Witkowski de la Fédération de Pologne, de Jacques Bolle de la FFM, mais aussi de Nasser Khalifa Al-Attiyah du Qatar, déjà présenté comme le futur successeur en 2018.

C’est justement autour du Qatar et des mauvaises rumeurs de corruption que les discussions se sont animées. Le challenger Viegas, 57 ans, s’est présenté comme l’homme voulant remettre la FIM un peu plus au centre de l’échiquier dans les choix des politiques sportives. Mais les élections sont maintenant passées et l’ancien patron d’une écurie qui a porté Carlos Lavado sur le toit du monde de feue la 250cc dans les années 80 va pouvoir décliner son programme : « ces derniers temps, la FIM a réalisé beaucoup de choses, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire » a déclaré le Président qui entame son troisième mandat. « Je suis heureux de pouvoir à nouveau accompagner la FIM car il y aura beaucoup de changements au cours des quatre prochaines années. » On attend donc la suite.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de