Nicky Hayden va devoir ménager son poignet cet hiver

Il s’en est fallu de peu, mais, finalement, Nicky Hayden n’a pas rendu la main cause d’un gros souci à son poignet. Une partie de son corps meurtrie par des années d’exercice et de souffrance qu’il a confié aux petits soins du docteur James Chao. Mais sous surveillance tout de même car le champion du monde 2006 l’avoue : il a donné ses consignes avant l’anesthésie pour que rien ne soit fait pouvant remettre en cause la poursuite de sa carrière. Pour autant, cet hiver, il va devoir se ménager.

La vie et la force de caractère d’une pilote moto laissent toujours pantois. Là où le commun des mortels aurait lâché l’affaire depuis longtemps, ceux-là traversent les épreuves en serrant les dents et en roulant comme si de rien n’était. Le cas de Nicky Hayden est à verser à cet épais dossier du courage dans les paddocks. Car le pilote Aspar a vu son poignet progressivement se figer et il s’est trouvé contraint de passer par la table d’opération pour retrouver de la mobilité : « le docteur m’a dit : « les os sont morts. J’ai nettoyé et fait de mon mieux, mais il n’y a rien de plus que je puisse faire ». Je lui ai dit de ne rien faire qui puisse remettre en cause la suite de ma carrière. »

Une période qui l’a contraint à cinq forfaits cette année et à l’idée d’un retrait au Sachsenring. Mais le Kid du Kentucky est un dur à cuire. En 2015, il sera encore chez Aspar aux côtés d’Eugène Laverty sur la nouvelle RCV213-RS. Reste qu’il devra se calmer cet hiver. Invité à une exhibition de short track à Barcelone appelée Superpresitigio aux côtés, notamment, de Troy Bayliss et de Marc Marquez, il a préféré décliner, écoutant le sermon de son toubib.

Au lieu de ça, il travaillera sur la mobilité, la force et la réduction des douleurs de son poignet. Une motivation qui se retrouve aussi dans son travail au sein de son écurie qui ne roule pas tout à fait sur l’or : « c’est la première fois de ma carrière en MotoGP que je suis confronté à un manque de budget. Mais j’aime cette équipe, elle travaille dur. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: cycleworld


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de